Sélection de quelques réactions

Si nous voulons être efficace , il faudra sauter le mur pour aller vers le politique ou s’adresser à lui ou faire des alliances …Politiques………Que vous le vouliez ou non c’est le politique malheureusement qui gouverne en France et c’est le Politique qui fait la Politique de la France CQFD. A partir de ce raisonnement simple , il faut faire sauter toutes les idéologies et tous les partis et faire une sorte de comité de salut Public en unissant tous les gens de bonne volonté , de toutes religions et de tous bords politiques y compris le Front National ( je dis bien Y COMPRIS) pour sauver ce qui peut être encore sauvé. Sauver la France et sa civilisation judéo-chrétienne et millénaire c’est la priorité de tous les Français de toutes couleurs et de toute obédience. Surtout ne pas faire de choix, ni préférer un tel ou un tel . C’est l’UNION dans un seul but commun : SAUVER LA FRANCE ET SA CIVILISATION….J’espère que ce mail sera lu et sera analysé . Je représente par mes activités artistiques et par mon engagement personnel auprès de la communauté Pied Noire de France la pensée gale de plusieurs milliers de personnes. Merci de m’avoir lu. Très amicalement.
Jean Paul Gavino
Cher Jean Paul,
Il ne faut surtout pas regretter de vivre en démocratie, d’avoir le plaisir d’aller voter et de demander à nos politiques d’agir. Vous faites référence à la nécessité de faire sauter toutes les idéologies et tous les partis et faire une sorte de comité de salut Public . Ne serait-ce pas là recourir à la mise en place d’un régime aux dérives incontrôlées si on se souvient qu’en 1793 le Comité de Salut Public a conduit aussi au régime de la Terreur ?
Vous proposez une UNION des citoyens, pourquoi pas, attention toutefois, méfions-nous d’un homme ou d’un parti providentiel qui pourrait s’emparer de tout cela et nous mener vers un autre fascisme. Là où vous avez raison c’est que nos élus doivent défendre la République et défendre des idées, des valeurs afin que nous puissions nous accepter et partager un vivre ensemble quelles que soient notre couleur de peau, notre religion, nos origines sociales. Pour autant faut-il s’accrocher comme vous l’affirmez à l’idée de la civilisation judéo- chrétienne que nous avons en effet dans notre héritage, dans notre patrimoine commun en rejetant toute idée d’évolution ? Faut-il au contraire, permettre dans notre pays laïque que se développe et s’impose une culture nouvelle à visée essentiellement religieuse et avec un dogme très fermé et totalitaire ?
Culture religieuse que les Français perçoivent souvent comme une violence qui leur est faite et imposée. Culture en contradiction, voire opposition totale avec nos valeurs démocratiques sur bien des points.
Quels effets auront à long terme les prêches et l’enseignement du Coran dans les mosquées et dans les médersas ? Fabriquerons-nous en France des clones talibans et la France, au même titre que l’Europe, s’expose-t-elle à plus ou moins long terme à des affrontements sanglants entre communautés religieuses alors que notre pays est une « République indivisible, laïque, démocratique et sociale » ?
C’est une question fondamentale que nos élus doivent se poser. Certains le font mais ont le tort d’avoir délégué la réponse et les responsabilités aux membres du CFCM alors que le Recteur de la Mosquée de Paris M Dalil Boubakeur dit qu’il est impuissant à endiguer l’intégrisme. D’autres élus, à l’inverse, s’en moquent complètement, ferment les yeux, en pensant « pourvu que je sois réélu, après moi le déluge » . La réflexion de tous s’impose, nous sommes à un moment charnière et critique de notre histoire.
Merci en tout cas, Monsieur Gavino, de nous avoir fait part de votre inquiétude.
Cyrano
————————
Chers amis
Il serait intéressant de faire le rapprochement des sectes avec la pratique sectaire des religions particulièrement de l’islam dans une secte il y a un dedans, une manipulation mentale etc… et un dehors, la société, qui sont bien séparés dehors c’est la société dont on se préserve jusqu’a en mentir le sens mais chez l’islam il n’y a qu’un dedans et le dehors c-a-d la séparation est niée donc c ‘est une forme biaisée de la secte et du sectarisme. Le gouvernement coupe les vivres des mouvements qui luttent contre les dérives sectaires…..pas étonnant. cordialement
Georges Buchner
Georges
Dans le riposte laïque 92 de juin 2009, nous avons publié la lettre de notre contributrice Chantal Crabère. Démarche faite auprès de M Le député Gest et des responsables de la commission de lutte contre des sectes dont le sigle est MIVILUDES.
Dans le RL 104 du 5 octobre Chantal Crabère abordait la similitude de l’endoctrinement auquel cèdent facilement les nouveaux convertis à l’islam et celui des sectes. Monsieur le député Gest n’a pas répondu. Si vous voulez agir, nous vous encourageons, comme elle, à écrire à l’assemblée nationale 126 rue de l’Université 75355 Paris 7eme SP à l’attention de :
– A M Gérin responsable de la mission d’information sur le port du voile intégral
– A M Gest pour la commission MIVILUDES
C’est en multipliant les prises de position auprès de nos élus que nous ferons connaître nos idées et que nous ferons avancer le débat et prendre les décisions urgentes pour notre société.
Cordialement
Cyrano
Arrêtons de parler de multiculturalisme métissé français avec d’un côté, les juifs, et de l’autre, les islamiques, après les catholiques et autres chrétiens, dont les religions respectives ne reposent que sur l’exclusion et le mépris des autres qu’il est interdit d’aimer sexuellement, jusqu’à l’extermination physique dans leurs états religieux, les voiles islamiques et autres kippas n’étant là que pour le rappeler !
EOZEN
Les religions sont exclusives et chacune d’entre elles affirme être la seule et la bonne, c’est pourquoi notre République laïque ne doit pas avoir peur de rappeler les valeurs laïques et de remettre les pendules à l’heure.
Pensons tout de même à tous les athées, eux plus que les autres ne peuvent-ils pas par leurs actes être le ciment, le liant entre toutes ces identités religieuses, à condition qu’on les respecte eux aussi. En plein accord avec vous pour le bannissement de tout signe religieux ostentatoire dans nos espaces partagés, ils n’y ont pas leur place et ils ne peuvent qu’activer les mécanismes de rejet des communautés religieuses les unes par rapport aux autres.
Cyrano
——
Bonjour
Ce n’est pas parce qu’aux USA « la liberté religieuse serait beaucoup plus sacrée qu’en France, par exemple », que Nidal Hasan aurait dû ou pu être écarté de responsabilités militaires en France. Du moins je l’espère: il n’y a rien de plus sacré en France que la liberté de pensée, et la liberté religieuse en fait partie au niveau de la pensée. Logiquement on n’a pas le droit de demander la religion de qui que ce soit pour concourir à un poste public. Et décider de la religion des gens à partir de leur origine ou de leur couleur de peau serait du racisme.
Il est nécessaire qu’en France tout Français ait accès à tout à égalité, en fonction de ses compétences parfois validées par un concours. Il est très bien qu’apparemment ce soit le cas aux USA.
Des conséquences tragiques restent possibles dans ce contexte, elles font partie de notre droit égal à la liberté de pensée, qu’il serait encore plus tragique de museler.
Je ne suis donc pas d’accord du tout avec l’auteur M DOCDORY, et avec la liberté totale de pensée et d’expression qui règne à Ripostes, je vous le dis en tout respect et amitié.
Claude BARRATIER
Site: Retraités dans la République :: News
http://chessy2008.free.fr/news/news.php
Réponse de Docdory
Lorsque je dis que la liberté religieuse est beaucoup plus sacrée aux USA qu’en France, c’est qu’aux USA, il serait inconcevable que soit votée une loi sur les signes religieux dans les écoles, ou une loi contre les manipulations mentales par les sectes, par exemple.
En France, la liberté religieuse est limitée par l’article X de la déclaration des droits de l’homme qui stipule :
 » Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.  »
Autrement dit , on peut croire à n’importe quoi du moment que cela ne trouble pas l’ordre public .
Effectivement il est exclu que l’on fasse remplir un questionnaire d’appartenance religieuse à un futur soldat. Cela irait à l’encontre de la laïcité à laquelle nous tenons tous. Par contre, on pourrait envisager de lui faire signer, au moment de son engagement, un document selon lequel il s’engage, pendant la durée de son contrat, à privilégier la loyauté à son pays par rapport à tout autre engagement politique ou religieux .
Vous noterez qu’à aucun moment de mon article je ne préconise de sélectionner les candidats à un poste militaire selon la religion. Je me borne à constater ce problème de conflit de loyauté concernant Nidal Hasan , conflit dont il est possible qu’il soit présent chez de nombreux autres soldats de l’armée américaine.
Je constate que ce conflit est particulièrement dangereux du point de vue de la sécurité des USA, et qu’il est très difficile à résoudre. Peut-être la solution de ce conflit d’intérêts serait d’autoriser les soldats à démissionner pour « clause de conscience » lorsqu’ils estiment ne pouvoir simultanément servir les intérêts de leurs croyances religieuses et ceux de leur pays. Reste à savoir si Nidal Hasan aurait accepté cette solution, si elle lui avait été proposée lorsqu’il s’est mis à avoir publiquement, quelques mois avant de se lancer dans un massacre, des propos traduisant un conflit de loyauté.
Regrettant que mon article ait pu involontairement prêter lieu à une telle ambiguïté d’interprétation, je vous prie d’agréer l’expression de mes cordiales salutations.
Docdory
——
Bonjour
En ce qui concerne le regroupement et le comportement d’une masse de citoyens français, l’état des lieux est : de prendre en considération la demande et la sollicitation de ces communautés …ce qui est chose faite , puisque enfin pour éviter le blocage de la libre circulation sur la voie publique , un édifice religieux de taille et proportionnel à l’affluence qu’il générera , sera construit pour que la population musulmane puisse pratiquer en toute dignité sa religion dans un lieu de culte referant. Il est logique que des structures soient mises en place pour accueillir les croyants pratiquants. Afin d’assurer avant toute chose la sécurité de ceux -ci.
Lionel
L’Etat doit appliquer sur le territoire la loi de 1905. Si vous nous lisez régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que ces hommes qui viennent prier, font là une démonstration politique car ils viennent dans ces mosquées de tous les départements alentours. Leur action est plus une démonstration de force qu’un acte de foi. Ne soyez pas trop naïf Lionel..
Au-delà des lieux de culte , il y a aussi la parole transmise et enseignée à l’intérieur du lieu. Etes vous sûr Lionel que les prêches qui seront diffusés par les imams de toutes les mosquées françaises seront en accord avec nos valeurs républicaines ? C’est la question qui nous préoccupe à Riposte laïque. Regardez le curieux cas du Pakistan où les hommes « déformés » par l’endoctrinement coranique des mosquées de ce pays, se sont transformés en « fous de Dieu » et sèment la misère dans leur pays, l’Afghanistan voisin et partout dans le monde. Certains imams de France et d’Europe ont déjà montré leurs nuisances.
Cyrano
———-
Bonjour,
Je suis abonnée à votre blog et je vous lis toujours avec grand plaisir. Je trouve vos actions porteuses d’espoir. J’aimerais vous faire partager une idée (toute bête) qui m’est venue dernièrement, pour essayer de contrer les prières publiques sur les trottoirs de nos villes.
Si un groupe formé de 20 ou 30 personnes se rendaient dans une de ces rues avec de grands sacs et se mettaient à ramasser les chaussures des participants aux prières, à votre avis, quelle serait leur réaction ? Après tout, ce qui est par terre est à tout le monde, non ? peut-être que cette action répétée toutes les semaines les amènerait à réfléchir ?
Qu’en pensez-vous ? et surtout, que risquons nous ? J’aimerais bien avoir votre sentiment.
Suzanne Gaillard
J’ai lu avec grand intérêt l’article de Marie Josée Letailleur. Je constate que les médias n’ont rien rapporté de son action. Je pense que la fermeture de voie de circulation a Paris et Marseille pourrait être pour nous l’occasion d’une manifestation d’opposition pacifique avec banderole et slogans républicain et laïcs. je suis pour ma part disposé a monter a Paris pour la faire (je suis de Limoges). Je pense que l’interposition de la police obligera les médias a s’y intéresser. Qu’en pensez-vous?
Jean-Pierre Allin
Suzanne
C’est une idée séduisante et qui paraît drôle mais il n’est pas sûr que ces hommes pieux comprennent la plaisanterie, ils pourraient montrer à cette occasion que l’Islam n’est pas forcément une religion d’amour et de paix.
Encourageons plutôt nos pouvoirs publics à faire respecter la loi, c’est leur devoir et le travail des policiers.
Jean Pierre, si le camp laïque voulait bien serrer les rangs autour d’un objectif d’action déterminé une grande manifestation pourrait en effet être envisagée, avant la fin de mission Gérin pourquoi pas ? Mais beaucoup de personnalités jouent en solo.
Cyrano
————-
Bonjour,
Je m’élève avec force contre ce faux débat d’identité nationale au nom de laquelle a eu lieu le premier conflit mondial. Qui a permis de lever des bataillons de tirailleurs venus de nos « colonies » et que l’on a continué ensuite d’ignorer, jusqu’au second conflit mondial où ils sont devenu de nouveau de la chair à canon. Et l’on s’étonne qu’ils recherchent des signes identitaires!
Chaque être peut revendiquer une identité liée à ses racines et à ses aspirations, et le fait qu’il ne puisse y avoir une démocratie directe n’est pas une raison pour vouloir créer une identité « unique ».
Même entre des êtres partageant les mêmes valeurs, il ne peut, et à mon avis, il ne faut pas s’aligner sur une identité unique, c’est ce que n’a pas compris la gauche, mais dont joue la droite car cette volonté est porteuse d’exclusion.
La laïcité est pour moi la chose importante qui permet de respecter l’autre profondément.
Et si je suis un farouche partisan de la laïcité, c’est pour moi du fait de mon éducation chrétienne. Non pas l’enseignement de l’église dite « catholique » mais de par la découverte du message laissé par la vie de Jésus. Un message profondément humain, un message d’amour, non pas une mission impossible mais une responsabilité confiée à chaque homme de respect de l’autre quel qu’il soit, y compris son ennemi, et qui va jusqu’à dire, si tu t’apprêtes à offrir un sacrifice à Dieu et que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande et va tenter de te réconcilier avec ton frère.
Il n’ y a donc pas une identité mais des identités avec de multiples entrées liées à l’histoire de chacun.
Par contre, il est important qu’il puisse y avoir un projet commun fondé sur des valeurs partagées, mais certainement pas un projet fondé sur la peur.
Les fondamentalismes religieux sont justement sur la peur et la menace d’un châtiment. Alors ne jouons pas avec des critères qui conduiraient à l’exclusion, mais soyons porteur d’un projet facteur d’intégration. Chaque être humain est un maillon d’une histoire sacrée que l’on appelle l’humanité.
Qu’il puisse en être conscient et reconnu par tous. Fraternellement
Jean-Pierre Jouany
Jean Pierre
C’est votre droit de penser que le débat de l’identité nationale pourrait être porteur d’exclusion. Tout dépendra de la manière dont nous l’aborderons. Ne résumons pas cette proposition au drapeau et à l’hymne national, l’identité c’est aussi bien autre chose. Il faut réfléchir à pourquoi ce débat suscite autant d’intérêt au sein de la population française. Votre éducation et votre engagement de chrétien que l’on sent très fort vous ont conduit à reconnaître des valeurs et à penser que la laïcité était pour notre pays une bonne chose. Ces valeurs sont actuellement niées et contestées par des Français qui souhaiteraient leur substituer des valeurs communautaires et religieuses. Or nous ne sommes pas dans un pays avec une religion d’Etat, mais dans une République laïque dont il s’avère urgent de préserver l’originalité. C’est surtout sur ce point là que la réflexion de l’identité française est utile, car notre laïcité française si particulière est actuellement menacée et tous les pays regardent vers la France pour voir comment nous allons la défendre. Elle est menacée :
– Par la position de notre Président de la République qui en mettant l’espérance religieuse au dessus de tout : le croyant supérieur à l’athée, le curé supérieur à l’instituteur, en affirmant une hiérarchie, a outrepassé son droit de réserve et oublié qu’il était Président d’une République laïque. Le débat devrait donc permettre de le rappeler à l’ordre.
– Depuis 1989 et la première offensive du voile à l’école, l’Islam montre sa volonté de changer la donne de nos valeurs républicaines, pour leur substituer des valeurs religieuses en exigeant des accommodements qui touchent à notre vie sociale : les établissements scolaires, les cantines, les entreprises, les hôpitaux, les espaces sportifs, l’espace public, la laïcité est donc sérieusement mise à mal.
Vous parlez d’exclusion et vous avez raison. Pour ne prendre que le cas des femmes voilées par exemple : y-a-t-il pire exclusion que de cacher les femmes sous un niqab, et sous le voile intégral au nom de la religion ?
Où est la fraternité ? N’y-a-t-il pas pire stigmate que celui-là , et ceci doit-il être un fait acquis et admis par notre société, n’avons-nous rien a dire à ce propos ? Ca pose le problème de l’identité de la femme française.
Doit-on proposer, dès l’âge de 12 ou 13 ans, aux jeunes filles musulmanes qui vont naître sur notre territoire les costumes et le traitement qu’on réserve aux fillettes du Yémen ou d’Arabie saoudite ? Les femmes ne méritent-elles pas mieux que ça ?
C’est là, Jean-Pierre, une vraie question de dignité des femmes. Allons-nous aller de l’avant en permettant l’émancipation pour toutes ou au contraire laisser les femmes musulmanes ou migrantes être victimes d’un patriarcat d’un autre âge ? Volonté démontrée et profondément ancrée chez certains prêcheurs barbus. On ne peut pas, non plus, ignorer que les courants les plus extrêmes vont jusqu’à l’idée du djihad et que des cellules dormantes sont vraisemblablement sur notre sol comme partout en Europe.
Mais l’exclusion a d’autres facettes, profitons-en pour exiger plus d’égalité de partage et qu’on ne donne pas toujours plus aux riches, ou aux classes déjà aisées. Réaffirmons la fraternité qui doit s’exercer dans nos espaces publics et donc condamnons les manifestations ou revendications religieuses où elles n’ont pas lieu d’être. C’est donc un débat qui doit intéresser la gauche si elle veut bien sortir de ses querelles internes et y prendre toute sa place. A elle d’être exigeante et d’avoir une parole forte. Contrairement à vous, nous pensons qu’il s’agit d’un vrai débat utile pour pouvoir, dans l’intérêt de tous, enrichir et recadrer les conditions du vivre ensemble.
Cyrano
———–
Bonjour,
En découvrant Hubert Sage, je découvre une vision moins nationaliste jacobiniste de RL, contestée non seulement par les Bretons et autres minorités régionales « communautaristes » mais par bien d’autres lecteurs laïques de RL.
Aussi, pour m’en assurer définitivement, j’aimerais connaître son opinion sur le caractère « colonialiste/impérialiste » ou non de « l’occupation » (certes atténués) française en Bretagne et s’il estime, comme généralement RL, que les symboles français (drapeau, marseillaise et langue) doivent toujours y être imposés par la force publique alors même que sa langue (et non patois !) y est plus bien plus ancienne, qu’elle a son hymne (dérivé du pays de Galle dont ses habitants bretons sont essentiellement originaires) et que même son drapeau populaire (choisi par le peuple breton de la Bretagne, non seulement française mais aussi historique, lui-même et non imposée par une quelconque institution, y compris bretonne, qui en ont toujours préféré d’autres comme le conseil régional et les conseils généraux) a été officialisé par l’état français pour les nouvelles plaques d’immatriculation des véhicules plutôt que le drapeau régional officiel dont aucun Breton ne veut, même bretonnisé, contrairement aux autres régions françaises !
Pense-t-il notamment que ce drapeau doit toujours être retiré des bâtiments publics, généralement bretons (collectivités locales) et non français (préfectures et DD) ?
De même, estime-t-il que des « territoires » comme la Bretagne ne peuvent pas être des nations à part entière –telles que l’Irlande, l’Ecosse et le pays de Galles ou même la Galice et les Asturies (également celtes), sans parler de l’île de Man, (faisant de la Bretagne le seul pays celte encore complètement colonisé), la Catalogne et autres (pays de l’ex-Yougoslavie, Tchéquie et Slovaquie, pays baltes, etc. )- indivisibles, laïques, démocratiques et sociales ou qu’ils sont encore plus immatures que les anciennes colonies françaises africaines et asiatiques malgré le rôle non négligeable que les Bretons par exemple ont tenu dans la Révolution française, ne serait-ce que par la création du premier club révolutionnaire, le bien nommé club breton, hélas futur club, discriminatoire, des jacobins ?
Laiquement.
Eozen
Réponse d’Hubert :
C’est avec vraiment surprise que je lis que quelqu’un se félicitant de ma conception qu’il trouve moins nationaliste que d’autres fasse lui, sans complexe, l’apologie d’une conception nationaliste purement ethnique du peuple !!!! Je lui rappelle justement que les révolutionnaires de 1789 et années suivantes ont adopté le concept de nation républicaine qui rassemble tous les résidents de l’Etat dans les mêmes droits et devoirs, quelle que soit leur origine ethnique, et que dans leurs écrits, ils ont amalgamé le mot peuple à ce concept de nation républicaine sans la référence ethnique d’origine. Cette conception a d’ailleurs été symbolisée par la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790 où tous les représentants des anciennes provinces du royaume de France ont donné leur allégeance à cette conception. Les résidents de l’ancienne province de Bretagne ont jusqu’à maintenant adhéré à cette conception très majoritairement dans tous les scrutins universels directs.
Seuls donc les nostalgiques du féodalisme ethnique, nationalistes, fondé sur le concept justement du peuple en tant qu’ethnie, tachent de faire resurgir ces vieilles conceptions détestables de l’origine ethnique, voire raciale pour légitimer le pouvoir de quelques notables. Nous savons d’ailleurs dans quelles dérives cela peut mener, comme la collaboration avec l’occupant nazi pendant la guerre de la part des nationalistes bretons (il est vrai que la conception de la race pouvait se ressembler).
Le drapeau tricolore, l’hymne de la Marseillaise sont pour les républicains le symbole de l’unité, de l’égalité en droit en faisant référence à notre histoire et aux combats pour l’émancipation qu’ont menés nos ancêtres.
La prise en otage des langues régionales pour affaiblir la langue française comme langue de communication de tous les citoyens de la république va dans le sens de la volonté de détruire ce lien social de fraternité chèrement acquis. D’ailleurs, en Bretagne, faut-il faire du breton ou du gallo la langue des nationalistes ? Et si on parle de l’origine galloise des habitants de l’aire géographique parlant le breton, faudra-t-il parler de l’origine gauloise probable de la majorité des habitants de la région de Vannes qui ont gardé, dans leur parler breton spécifique, malgré la colonisation galloise qui a imposé sa langue, l’accent tonique de la majorité des habitants de la Gaule ancienne ?
C’est à partir de ces conceptions ethniques adhérantes, profondément anti-républicaines que se préparent guerres et discriminations.
La pratique des langues régionales qui sont à conserver par des dispositions spécifiques grâce à l’enseignement à cause de leur richesse culturelle ne doivent pas servir à la propagande nationaliste comme le font les écoles Diwan qui ont supprimé l’enseignement de la langue française.
Je renvoie pour plus amples développements relatifs à cette conception républicaine de la Nation aux articles sur la Nation et la politique des langues, archivés sur le site http://laicite.republique.free.fr sous la signature de Valentin Boudras-Chapon.
Hubert Sage
——
Chers amis,
Depuis très longtemps déjà, c-à-d plus de 3 ans, je parcours votre site et m’enrichi de son contenu pour nourrir mon esprit critique. Je ne peux pas dire que je partage tout, que je suis d’accord avec tout. Je suis chrétien catholique non traditionnaliste qui se qualifie volontiers d’ouvert à la discussion et en toute objectivité, il existe des propos qui relèvent parfois, soit du parti pris soit de l’ignorance. Mais ce n’est pas l’objet de ce contact.
Je sais qu’il existe de profondes divergences entre RL et Caroline Fourest. Personnellement, je trouve que la dialectique de ce personnage paraît bien difficile à suivre. Toujours cette manière de se démarquer sans se démarquer et de créer son fonds de commerce dans un pseudo combat sur double langage de Tarik Ramadan.
Le dernier débat est relaté ce jour sur le Blog de Pierrot DUPUIS(1) et il m’a paru intéressant de vous en communiquer le contenu. Autant le choix des mots du journaliste, que celui des auteurs de posts, semblent suffisamment éclairant de l’état d’esprit général, vis-à-vis de Tariq Ramadan. Nous n’allons quand même pas plaindre C Fourest de recevoir des volées de bois-vert. Mais les sentiments de « sympathie » à l’égard de l’autre sont atterrants.
Je connais T Ramadan depuis son passage dans l’émission « les dossiers de l’écran » je crois, de JM CAVADA, où ce même journaliste louait sa grande intelligence et ses qualités à dire tout en finesse, les choses.
C’était la première fois qu’il était reçu sur un plateau de télé en France et j’ai eu cet étrange sentiment qu’il était en train de manipuler tout le monde. Malheureusement les années me donnent raisons et tout ce que vous publiez à son sujet, est en parfaite correspondance avec le personnage. J’ai découvert progressivement les méthodes des islamistes et naturellement la TAQHIYA. T. Ramadan y excelle et les compatriotes se laissent abuser.
J’ai voulu pour premier échange vous faire un bref état de l’esprit ambiant. Mais, il me semble plus qu’évident que les éminents défenseurs de la laïcité que vous êtes, relèverons tout de suite, qu’il y a du boulot. En même temps, je vous adresse mes compliments pour votre combat et vous encourage.
Pour information, il y a quelques jour, à l’Ile Maurice, notre île sœur, un Cheik a dans une vidéo réclamé l’instauration de la charia.
Bien cordialement
Marcel Maunier
(1) http://www.zinfos974.com/Tariq-Ramadan-Les-piscines-de-La-Reunion-ne%C2%A0sont%C2%A0pas%C2%A0islamiques_a12221.html
Marcel,
Vous n’êtes pas le seul à nous faire part de votre étonnement devant la complaisance de Mme Fourest face à l’Islam et à son prédicateur vedette. Riposte laïque attire régulièrement l’attention des lecteurs sur cette évidente et grave dérive. Cyrano
———-
Bonjour,
Je voulais juste dire Merci pour l’Edito 110 de Cyrano. Il est lumineux, très juste et très intelligent.
Cordialement,
Nathalie Pothier
Merci pour vos encouragements.
Cyrano
————-
Félicitations pour ton édito du n°110.
J’ai récemment discuté avec un ancien élève qui se prétend de gauche.
Après lui avoir exprimé mon désir de voir interdit le voile en France, il m’a déballé un couplet sur… la liberté religieuse. C’est la gauche qui décidément ferait bien de s’interroger sur sa propre identité politique. De « la religion, c’est l’opium du peuple », là voilà qui passe à « la liberté, c’est le droit de se voiler ». Et après ça, la gauche feint de ne pas comprendre pourquoi ses électeurs sont déboussolés !
Après les manifestations contre l’école privée, je sens poindre d’ici quelques années les manifestations… de gauche pour défendre les subventions et autres subsides publics pour les écoles coraniques ! Je dis que ça nous pend au nez.
Par ailleurs, peux-tu transmettre mes félicitations et mes encouragements à Hamid Zanaz pour son livre et pour son papier dans le n°109 ? Merci d’avance.
Je vais faire connaître son livre à une de mes élèves qui est aujourd’hui en difficulté avec son milieu familial. Issue d’une famille d’origine algérienne, elle a été élevée en France dans une ambiance religieuse rigoriste. Quand je l’ai eue l’année dernière pour la première fois comme élève, elle fut d’abord choquée par mes cours et mes propos sur les religions et notamment l’islam. Je l’ai invitée à lire Ayaan Hirsi Ali, Voltaire… Ce qu’elle fit. Aujourd’hui, elle se déclare totalement athée, ne supporte plus l’antisémitisme et le racisme anti-français à la maison, s’offusque des ouvrages qui circulent chez elle et qui prônent un islam violent …
Cette élève est pour moi un encouragement à poursuivre dans le langage ferme et sans détour. Elle était promise au voile…
Je suis persuadé que le livre d’Hamid Zanaz constituera une étape supplémentaire pour elle sur la voie de l’émancipation. Merci à lui, pour elle.
Bien à vous,
Benoît Drouot
Merci Benoît de nous transmettre cet exemple qui montre bien l’intérêt d’une ouverture des esprits par nos grands penseurs. Si l’on veut combattre les obscurantismes et permettre l’émancipation des femmes c’est par l’école qu’on y arrivera. Il est consternant que des gens de gauche justifient et approuvent le port du voile. Où est le grand souffle émancipateur de la gauche ?
Cordialement
Cyrano
———-
Bonjour,
Je suis une de vos fidèles lectrices; vous savez probablement par l’intermédiaire de la sénatrice AM Lizin que le débat commence à « faire rage » pour ou contre une loi sur l’interdiction du voile à l’école; je prépare un « mémorandum » en tant que Vice-présidente du « Groupement belge de la Porte ouverte pour la défense économique des travailleuses »; j’ai lu dans un de vos articles que depuis la mise en oeuvre de votre loi il n’y aurait pas de défection significative d’anciennes voilées-dans la fréquentation des écoles publiques ; en fait , pour l’utiliser comme argument, j’aurais besoin de chiffres montrant que ces gamines continuent à fréquenter l’école malgré les menaces d’abandon utilisées par les détracteur-trices du projet de loi prédisant qu’elles allaient rejoindre des écoles islamistes;
ces statistiques existent-elles? à l’observatoire de l’égalité ? à l’éducation nationale….? Merci pour votre aide; la question devient urgente car les partis politiques sont en train de prendre position.
Bonne journée
MC Exsteyl
Chère MC
L’Education nationale doit avoir en effet des statistiques et devrait pouvoir vous les communiquer. Les jeunes filles respectent la loi à l’école publique. Peu d’écoles confessionnelles se sont ouvertes depuis 2004, mais toutes ont voilé leurs élèves –filles. Si les pays européens pouvaient s’accorder sur une position identique et condamner fermement les voiles, ça permettrait d’aider les femmes dans leur combat pour l’émancipation. Mais cela suppose que l’on cesse d’obéir aux diktats des imams et que l’on se dégage de la pression intégriste avec fermeté et détermination. Merci de nous avoir communiqué cette information de la préoccupation des Belges qui rejoint la notre.
La loi du 15 mars 2005 prévoyait une évaluation au bout d’un an de son application. Vous pouvez prendre connaissance du rapport de Mme Hanifa Chérifi qui démontre que cette loi est un réel succès. Voici le lien du Ministère de l’éducation vous permettant de télécharger ce rapport officiel de 76 pages
Cyrano
———
Il en faut du courage pour parler du foot-ball…Je vous soutiens surtout que vous allez recevoir un torrent d’insultes bien pensantes. Jean-Paul Clovis
la main de dieu ?
rejouer le match ….. oui absolument à une condition absolue : que tous les joueurs irlandais se soumettent 48 avant et 2 heures avant à un contrôle anti-dopage ! et aussi une descente de police dans les vestiaires et à l’hôtel pourquoi ?
parce que vous ne connaissez pas le foot ! je regarde très souvent les matchs de la premier league anglaise dans laquelle sont impliqués énormément de joueurs irlandais….
comme c’est curieux : je ne les ai jamais vus courir aussi vite aussi longtemps que mercredi soir !
Vous avez oublié, ou vous n’avez pas fait attention aux changements voulus par Domenech : Gourcuff, joueur de poids et d’engagement remplacé par un joueur léger et vif : Govou ….. puis Malouda lui aussi joueur léger et vif rentre devant une équipe qui devait être normalement fatiguée
Or que se passe-t-il … ils sont étouffés en vitesse par des gens qui ont fait dèjà une heure d’efforts ….. c’est plus que suspect …. où alors vous acceptez …
idem Evra qui, à Manchester tient en respect des adversaires d’une autre trempe que les petits irlandais….
Si au lieu de lire la presse anglaise vous aviez lu la très bonne presse italienne en particulier La Repubblica et l’Espresso vous sauriez quel fut le scandale qui éclata il y a quelques années au sujet de l’absorption par plusieurs joueurs de sels de cobalt … avec aujourd’hui les séquelles rénales qui en résultent ….
Au fait Trappatoni ….. les entraîneurs italiens n’ont pas bonne réputation sur le plan du dopage … et ne valent pas mieux que ceux des anciens pays de l’Est ….
rejouer le match….. SOUS CONTROLE MEDICAL , sinon revoir la phase litigieuse entre Anelka et le gardien irlandais bien fait pour la gueule du foot …. au rugby cela ne se serait pas passé …..
mais faites attention à ce que vous racontez ….
Lucien COSTE
Ah comme disait Bedos : « Le foot, le foot, le foot !» . Longtemps les Français se sont identifiés et ont fait corps avec leur équipe nationale, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il semble utile d’analyser avec lucidité et sans langue de bois le pourquoi de cet éloignement. Utile si l’on ne veut pas que ce désamour perdure. Lucien, ne croyez-vous pas que le dopage touche en profondeur le monde sportif en général et aussi le foot ? Si l’on ajoute à cela, l’argent, la violence des supporters, tout est à revoir.
Sportivement.
Cyrano
————-
Proposition de recherche
Je connais un type qui s’est converti a l’islam pour se marier avec une Marocaine.
Il me semble qu’il existe un grave problème (je crois comprendre) législatif sur les lois sur le mariage au Maroc qui imposerait de fait à un Français souhaitant fonder une famille avec une Marocaine ou simplement d’origine marocaine avec de la famille au Maroc et musulmane à se convertir.
Qu’en est-il exactement ?
Ne serais-ce pas un sujet a mettre en avant ?
Si la liberté de conscience est mise en cause sur notre territoire et pour des citoyens Français par des lois marocaines ?
Merci de creuser un peu le sujet, ça vaut peut-être bien que l’on vérifie .
Dominique LAGET
Merci Dominique pour ce témoignage.
En effet, le Maroc étant un pays islamique, il considère comme tous les autres pays qui se conforment à la loi islamique dans le domaine matrimonial, qu’une musulmane ne peut épouser un non-musulman. C’est ce qui est prescrit par le coran.
Le non-musulman est donc astreint à la conversion, sincère ou purement formelle, avant de convoler en « justes » noces avec sa dulcinée.
Je crois que le droit français n’y peut rien puisque le Maroc est indépendant et que tout citoyen est libre de changer de religion.
L’endogamie de l’islam nous la dénonçons tout le temps, mais on ne peut combattre toute la bêtise humaine qui fait que des Français acceptent de se soumettre à cette clause d’un droit obscurantiste, liberticide qui s’immisce dans la conscience et dans les convictions des êtres.
C’est inadmissible.
Cordialement
Pascal Hilout