Francis Laslande écrase Marie Bory, comme prévu dans "le Bobo Jocelyn"

bobojocelynpremierecouvertureJPEG3.jpg

Nous n’allons pas gâcher notre plaisir, l’ampleur de la défaite de Martine Aubry nous comble d’aise. Depuis la création de notre journal, nous avions fait de la première secrétaire du Parti socialiste une de nos cibles préférées. Nous n’avons cessé d’alerter nos lecteurs, et le peuple de France, sur la connivence du maire de Lille avec les islamistes, que nous avons résumé dans ce dernier article, envoyé à tout notre réseau, ce vendredi, dans notre supplément week-end. Nous pensons avoir œuvré utilement pour débarrasser la France du péril Aubry.

http://ripostelaique.com/aubry-brochen-vous-les-imaginez-vraiment-a-lelysee.html

L’ampleur de la défaite d’une candidate qui est tout de même la secrétaire du premier parti de gauche est un camouflet dont elle aura bien du mal à se remettre. On l’imagine difficilement impulser la campagne de son rival, qu’elle qualifiait encore il y a trois jours de « candidat du système » (comme si le PS était étranger au système !) ! D’autre part, malgré tout le tapage médiatique, malgré les fanfaronnades des principaux leaders socialistes, qui ont l’air de prendre leurs désirs pour des réalités, le mur des 3 millions d’électeurs n’a pas été franchi. A peine 5 % des Français se sont déplacés, et il faut qu’ Harlem Désir, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg et autres aient un estomac en béton pour oser dire que les Français ont massivement participé à ces primaires, qu’ils ont soif de démocratie, que c’est un événement historique, et que plus rien ne sera comme avant. Nous ne pouvons que reprendre ce que nous disions la semaine dernière, pour démasquer le discours des socialistes. Faut-il rappeler à ces imposteurs les paroles de Strauss-Kahn, pour qui ces primaires avaient été construites sur mesure, au lendemain du 29 avril 2005, qui avait vu le peuple ridiculiser les élites de l’UMP et du PS ? Celui que le système avait déjà désigné comme le futur président de la République osait cyniquement avouer : « Dans cette histoire (la victoire du non), il y a eu deux conneries. Nous avons fait celle de demander un référendum à Chirac, et celui-ci a fait celle de nous dire oui ». Croient-ils que nous avons oublié la ratification du traité de Lisbonne, qui a vu, en 2008, main dans la main, les élus UMP et PS bafouer sans vergogne le vote des citoyens français ? Pensent-ils que nous avons oublié les insultes au peuple suisse, quand celui-ci s’est exprimé, sur les minarets, qu’elles viennent des socialistes ou de leurs supporters du Libération de Joffrin ? Que dire des fraudes légendaires de ce parti, qui fait que les commentateurs en sont réduits à dire que cette fois, l’élection sera régulière ?

De même qu’il faut un sacré culot à Hollande pour oser dire qu’il va « réenchanter le rêve français », après que lui et les siens, depuis trente ans, aient abimé notre magnifique pays en le livrant à la mondialisation libérale, à l’Union européenne, à l’islam et à une immigration sans intégration, sans oublier la dictature du politiquement correct dont ils sont les fers de lance ! Eux qui ont qualifié le débat sur l’identité nationale de « pétainiste » vont-ils nous faire le coup de « La Marseillaise », le temps d’une campagne électorale, si leurs communicants leur expliquent que c’est porteur ?  

La défaite de Martine Aubry marque donc la fin du scenario de notre lecteur, François Vidal, qui avait écrit, avec talent, une fiction politique envisageant la victoire de la première secrétaire du PS.

http://ripostelaique.com/fiction-martine-aubry-sera-elue-en-2012-et-mise-aux-arrets-trois-mois-plus-tard.html

Par contre, elle confirme celui anticipé par Pierre Cassen et Christine Tasin, dont le livre, « La faute du bobo Jocelyn » tourne autour d’une fiction : Francis Laslande, candidat de toute la gauche, élu président de la République, le 6 mai 2012, mettra en application le programme du Parti socialiste, soutenu par l’ensemble de la gôche (droit de vote des étrangers, régularisation massive des clandestins, immigration renforcée, discrimination positive, Europe fédérale, mondialisation renforcée…), avec Marie Bory comme Premier ministre. Bien évidemment, cette politique se fera grâce à une alliance entre le Mouvement socialiste, parti de Laslande et de Bory, et des verlamistes, organisation politico-religieuse qui rêve de conquérir le monde (naturellement, toute ressemblance serait….). Nos amis ont donc sorti le champagne, ce dimanche soir, non pas pour fêter la victoire du médiocre François Hollande, mais pour célébrer la défaite de Martine Aubry, et surtout la validité du roman de politique fiction qu’ils ont élaboré.

Mais les incertitudes du scenario du dimanche 9 octobre nous ont amenés à de la prudence. Nous avons fait tirer seulement 300 exemplaires, des fois que… Ce lundi, donc, nous avons expédié les 300 premières romans payés, mais nous sommes un peu dépassés par le nombre inattendu de commandes. Une centaine de nos lecteurs devront attendre encore quelques jours que les 2.000 autres exemplaires, confirmés ce matin, arrivent, pour dévorer « La faute du bobo Jocelyn ». Si La Poste fait bien son travail, les plus chanceux de nos 300 premiers lecteurs auront, eux, le livre dès ce mardi matin. Nous présentons nos excuses aux autres, qui devront donc patienter encore quelques jours, nous savons que c’est inhumain.

Nous attendons naturellement les premiers retours avec impatience, car nous sommes convaincus que cet ouvrage, souvent drôle et féroce, doit être lu par un maximum de personnes. Cela dépend en grande partie de vous, car il nous étonnerait fort que « La faute du bobo Jocelyn » bénéficie de la couverture médiatique du dernier livre de Caroline Fourest…

Pour ceux qui ne l’ont pas encore commandé, nous vous rappelons comment procéder :

Commande d’un exemplaire de La faute du bobo Jocelyn, 19 euros pour un exemplaire, 30 euros pour deux exemplaires, frais de port compris (pensez à vos cadeaux de Noël mais pensez aussi que c’est peut-être l’occasion ou jamais d’offrir autour de vous, à tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qui se passait, un roman qui peut les éclairer en douceur, par le biais de la fiction).

Autres ouvrages de Riposte Laïque : Les dessous du voile, La colère d’un Français, Résistance républicaine, Les Assises sur l’islamisation de nos pays : 10 € pour 1 livre, 16 € pour 2 livres, 20 € pour 3 livres (frais de port compris).

Le plus facile est de payer directement sur notre compte paypal (en haut à droite de notre site, cliquez sur « faire un don » et précisez la commande effectuée.

Vous pouvez aussi les commander par Amazon :

http://www.amazon.fr/Faute-du-Bobo-Jocelyn/dp/2953604235

Sinon, merci d’envoyer les commandes accompagnées des chèques correspondants libellés à l’ordre de Riposte Laïque, BP 82035, 13201 Marseille Cedex 1.

AGENDA RIPOSTE LAÏQUE

Le Jeudi 3 novembre, Pierre Cassen sera interrogé sur Radio Oxygène (Ariège) par Guy Decoupigny, de 18 heures à 19 heures.

Le Samedi 5 novembre, de 18 à 20 heures, conférence de Pierre Cassen et Christine Tasin : 2012, année de tous les dangers. Suivi d’une séance de dédicace de « La faute du bobo Jocelyn ».

A Paris, au Café du Pont Neuf, 14, quai du Louvre, 15001 Paris. Consommation obligatoire à régler à l’entrée de la salle de conférence, 6 euros.

Le Jeudi 17 novembre, Christine Tasin sera interrogée sur Radio Oxygène (Ariège) par Guy Decoupigny, de 18 heures à 19 heures.

Le Dimanche 13 novembre, de 14 heures à 18 heures, Pierre Cassen et Christine Tasin dédicaceront les deux nouveautés 2011 de Riposte Laïque, « Les assises sur l’islamisation de nos pays » et « La faute du bobo Jocelyn« , au salon du Bnai Brith, mairie du 16e arrondissement, 71, avenue Henri Martin, 75116 Paris

Le Lundi 28 novembre, à 20 heures, Pierre Cassen et Christine Tasin seront les invités des conférences du Site Enquête et Débats, au 12, rue Saint-Joseph, Paris 2e; Métro Bourse.