Oseront-ils condamner Christine Tasin pour délit de blasphème ?

[youtube]KugCzUCfFOQ[/youtube]

Nous aurons la réponse ce vendredi 8 août. Rappelons-nous que Christine Tasin a été jugée, le 2 juillet dernier, au tribunal correctionnel de Belfort. Son crime ? Avoir, dans un moment de grande tension, face à des musulmans agressifs et menaçants qui la qualifiaient d’islamophobe, assumé le terme et dit qu’elle en était fière. Et avoir, avec un panache certain, avoir ajouté : « L’islam est une saloperie ».

Trois associations musulmanes locales ont déposé plainte, et deux soldats d’Allah, dont Olivier Benamirouche (par ailleurs responsable de France-Palestine), qui fut au cœur de la polémique, se sont portés partie civile. Le procureur de la République, Alexandre Chevrier, a instruit ces plaintes. Il a requis trois mois de prison avec sursis contre Christine, et 3.000 euros d’amende, qui s’ajoutent aux 4.500 euros de dommages et intérêts réclamés par les plaignants.

Le fait même que ce procès ait pu se tenir est une honte, et la preuve d’une soumission à l’islam. Chacun sait que si Christine, au lieu de parler de l’islam, avait amalgamé le mot « saloperie » au christianisme, au bouddhisme, au communisme, à l’athéisme, au capitalisme ou à tout autre dogme, elle ne se serait jamais retrouvée devant un tribunal.

Christine a la malchance de vivre en France, alors qu’aux Etats-Unis, Wafa Sultan peut dire la même chose, sur l’islam, avec encore davantage de virulence, sans être pour le moins du monde inquiétée…

[youtube]RFN8ahYN1b0[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=RFN8ahYN1b0

Que le procureur de la République ait pu, dans ce contexte, instruire ces plaintes (alors que les habituels racketteurs de l’antiracisme n’ont cette fois pas bougé), et se livrer, le jour du procès, à un réquisitoire indigne d’un représentant d’un pays laïque où le délit de blasphème n’existe pas, est une autre ignominie. Qu’il se soit permis de requérir de la prison avec sursis contre Christine, au nom d’un nécessaire exemple, est une preuve supplémentaire de la dhimmitude de pans entiers de la société française, dont nombre de magistrats.

Au-delà de l’attitude du subalterne de Christiane Taubira à Belfort, plusieurs faits, dans le déroulement de ce procès, nous ont pour le moins étonnés. Ainsi, le docteur Peretti, vétérinaire, spécialiste des questions sanitaires autour de l’abattage rituel, a-t-il vu son témoignage refusé par le président, sous le prétexte que cela n’aurait pas été le thème du procès, qui devait tourner autour de l’incitation à la haine contre les musulmans. Par contre, quelques minutes plus tard, les magistrats écouteront avec beaucoup d’attention M. N’Diaye, organisateur de la journée de l’égorgement rituel, déformer grossièrement la réalité, et masquer des faits qu’Alain de Peretti voulait révéler, sur les graves risques sanitaires encourus ce jour là.

Le comble fut que le tribunal n’avait même pas les preuves que ce M. N’Diaye était bien le président de l’association, et qu’il ne disposait même pas des statuts. On ne savait donc pas s’il était qualifié pour déposer plainte, mais on l’écoutera quand même, contrairement à Alain de Peretti, par ailleurs président de Vigilance Halal !

C’est dans ce contexte étonnant que l’imam de la mosquée de Belfort et le nommé Benamirouche osèrent se porter partie civile. L’avocat de Christine, Maître Scipilliti, eut beau jeu de montrer l’amateurisme de la partie adverse, en se demandant quelle était la légitimité de ces deux personnages pour exiger des dommages et intérêts au nom de l’islam ? Il fit remarquer avec humour que dans ce cas, il fallait que le tribunal s’attende à voir converger des millions de musulmans vers Belfort, qui pourraient eux aussi se porter partie civile !

Au-delà de ces faits, c’est le fond de ce procès, véritable inquisition du 21e siècle, qui est symbolique. Il y a treize ans, l’écrivain Michel Houellebecq s’exclamait, après avoir lu le Coran : « De toutes les religions, c’est quand même  l’islam la plus con« . Il fut traîné devant les tribunaux par la Ligue Islamique et les islamo-collabos de la LDH, Tubiana en tête. L’écrivain fut acquitté.

Treize ans plus tard, le contexte a changé. Il y a davantage de musulmans, beaucoup plus… L’islam étouffe la société française, et exerce contre elle, notamment par les menaces d’émeutes, une constante pression liberticide, avec la complicité de tous les islamo-collabos traitres à leur pays. Ajoutons à cela la dégénérescence de plus en plus aveuglante d’une justice qui, avec Taubira à Vendôme, met en application les directives des gauchistes du Syndicat de la Magistrature.

C’est ainsi qu’en quelques semaines, des verdicts iniques, tous autour de l’islam, viennent d’être rendus. Devant la 17e chambre correctionnelle, sur plainte du seul Mrap, Renaud Camus et Jacques Philarchein, suite à leurs interventions aux Assises Internationales sur l’islamisation de nos pays, ont été condamnés à 5.000 et 3.000 euros d’amendes et de dommages et intérêts. Quelques semaines plus tard, devant la Cour d’Appel, Pascal Hilout et Pierre Cassen verront leur peine aggravée, suite à deux éditos de Cyrano, et se verront condamnés à payer la somme exorbitante de 21.440 euros d’amende et de dommages et intérêts, verdict tellement énorme qu’ils ont décidé d’aller en cassation, avec le coût que cela entraîne. Ivan Rioufol, pour avoir critiqué la campagne du CCIF, et Marine Le Pen, pour avoir condamné l’occupation de nos rues par des prieurs musulmans, connaîtront eux aussi, de manière scandaleuse, les joies de la 17e chambre. Comment ne pas faire le parallèle avec les propos du gros socialo-collabo allemand de l’Union européenne, léchant les babouches musulmanes et condamnant un film jugé blasphématoire ?

Personne n’a oublié, dans un autre registre confirmant la dérive de notre Justice, le verdict de Cayenne, où Anne-Sophie Leclere a été condamnée, suite à une plainte d’une association guyanaise qui loge à la même adresse que Taubira, à 9 mois de prison ferme et 50.000 euros de dommages et intérêts, sans oublier les 30.000 euros que le FN devra lui aussi acquitter.

Nous avons en Valls – que Paul Le Poulpe, dans un spectaculaire coup de gueule, qualifie de salaud – un des pires islamo-collabos que la France ait connus à la tête du pays. Ce prétendu socialiste ose, en tant que Premier ministre, aller rompre le jeûne du ramadan à Courcouronnes, et tenir ces propos honteux : « En partageant ce repas de rupture du jeûne, je veux dire, avec force, que les musulmans de France, c’est la France. Il y a aujourd’hui trop, beaucoup trop, de paroles, d’actes, qui visent les musulmans de France ». C’est lui et les siens qui, en tenant de tels propos, encouragent les musulmans à multiplier les plaintes, et à remettre en cause notre liberté d’expression. C’est sa clique qui accélère délibérément le Grand Remplacement.

Pourtant, quand il sort de telles énormités, il se trouve, sur internet (qu’ils veulent museler par le CSA) tout de suite des contributeurs qui remettent les pendules à l’heure, comme sur Boulevard Voltaire et ces deux excellents textes de Floris de Bonneville et Robin de la Roche.

http://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/lislam-cest-france,96011

http://www.bvoltaire.fr/robindelaroche/vademecum-dislamologie-lusage-manuel-valls,96148

Dans ce contexte, les juges de Belfort sauveront-ils l’honneur d’une magistrature de plus en plus discréditée aux yeux de l’opinion, en acquittant Christine Tasin ? C’est pour nous le seul verdict possible, car nous sommes dans un pays où le délit de blasphème n’est pas rétabli, et nous ne sommes toujours par régi, n’en déplaise au procureur Chevrier, par la déclaration des Droits de l’Homme en islam, où la liberté d’expression doit être conforme à la charia. Ou bien continueront-ils, en la condamnant, à nous montrer que dans notre pays, la justice n’est plus rendue au nom du peuple français, mais d’une idéologie au service de l’islamisation de notre pays ? Nous aurons la réponse ce 8 août, et naturellement ferons une édition spéciale pour en informer immédiatement nos lecteurs.

Pourtant, quotidiennement, les faits donnent raison à Christine. En France, l’islam mène une guerre quotidienne impitoyable à notre pays, avec la complicité des collabos. Il ne se passe pas une journée sans que les islamo-racailles et autres disciples d’Allah ne se distinguent par des revendications particulières et des violences contre les policiers ou nos compatriotes, pour le moindre prétexte. Même si les journaleux le cachent, les sites de réinformation nous parlent, chaque jour, de compatriotes agressés, parfois mortellement, souvent avec un couteau, et presque toujours au niveau de la gorge. Des meurtres signés. A Gaza, le Hamas, qui ne cache pas, dans sa charte, sa volonté de détruire Israël et d’anéantir tous les Juifs, balance des milliers de roquettes sur l’état hébreu, et se planque derrière des boucliers humains, comme dans les écoles, pour que la population soit victime des représailles. En Irak ou en Syrie, on voit les djihadistes exterminer sauvagement, aux cris de « Allah Akbar » (même slogan que les manifestants Pro-Hamas) des milliers de malheureux, dans des vidéos de propagande difficilement soutenables.

https://www.facebook.com/photo.php?v=706773732727983

Que dire des décapitations barbares qui, aujourd’hui, sont le lot quotidien de nombre de victimes, et font partie de l’histoire sanglante de l’islam, de Mahomet à aujourd’hui, comme nous l’expliquait Maxime Lepante. Et ce sont les gens de gauche, les mêmes qui ont lutté contre la peine de mort et la guillotine, qui lèchent aujourd’hui les babouches des coupeurs de têtes musulmans !

http://ripostelaique.com/decapitations-lhistoire-sanglante-de-lislam-de-mahomet-a-aujourdhui-attention-videos-horribles.html

La réalité est là, l’islam, c’est cela. Il suffit de lire nombre d’ouvrages historiques, mais aussi de feuilleter le dernier livre de la grande Oriana Fallaci, « La force de la Raison », de la page 35 à la page 50, pour le comprendre. Il y a ceux qui vous enfument, aujourd’hui, avec leur religion d’amour et leur islam des Lumières. Et il y a ceux qui, demain, quand ils auront un rapport de forces favorable, se comporteront avec les opposants à la charia comme les bouchers qu’on voit aujourd’hui en action en Irak ou en Syrie. Demain, ce sera en France… si on les laisse faire.

Donc, difficile, quand on voit de telles images, et tant d’autres, montrant la barbarie de ceux qui se réclament de l’islam, de ne pas approuver les propos de Christine Tasin…

Ri7Radio Christine 2 jpeg

RI7brasdeferCOMMANDER LES LIVRES RECENTS DE RIPOSTE LAIQUE

Vous pouvez adresser un chèque de 19 euros (frais de port compris) pour acheter « Opération Pédalo ». Vous pouvez adresser un chèque de 23 euros (frais de port compris) pour acheter « Islamectomie » Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (frais de port compris) pour acheter Reconquista ou Mort de l’Europe. Pour l’Europe : ajouter 5 euros.

Pour le reste du monde : ajouter 10 euros . Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant : http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez aussi les commander sur Amazon : http://www.amazon.fr/Islamectomie-Ydir-Aberkane-Cm/dp/295360426X

http://www.amazon.fr/Operation-Pedalo-Paul-Poulpe/dp/2953604251

COMMANDER LES AUTRES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien. http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.