Il faut éradiquer l’islam pour l’empêcher de détruire la France

Affiche-15-mars2

Affiche-15-mars2Décidément, à chaque fois que Riposte Laïque et Résistance républicaine annoncent l’organisation d’un événement, les disciples de la religion d’amour et de paix se sentent obligés de passer à l’action. Nul n’a oublié les attentats sanglants de la bande Kouachi-Coulibaly, qui ont servi de prétexte à ce régime pour interdire le rassemblement RL-RR, prévu le 8 janvier, en mémoire des victimes, et celui programmé le 18 janvier, sur le thème « Islamistes hors de France ».

Cette fois, à peine une semaine après l’annonce d’un rassemblement, place de la Bourse, le dimanche 15 mars, à Copenhague, un colloque sur le thème de « la liberté d’expression, l’art et le blasphème » a été attaqué par un homme, qu’on présente isolé (comme d’habitude) qui a tiré des dizaines de coups de feu sur le bâtiment, tuant une personne et blessant cinq policiers. Dans la nuit, le même a tiré sur la synagogue, tuant une autre personne. Toute la journée, la presse danoise a présenté l’assassin, abattu par les forces de l’ordre, comme un Danois… avant de devoir révéler qu’il s’appelait Omar-Abdel Hamid el-Hussein, et qu’il aurait été en prison s’il avait purgé l’intégralité de sa peine de deux ans…

Valls, toujours aussi réactif, n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer Cazeneuve aux Danois. Rappelons que notre incompétent ministre de l’Intérieur a multiplié des déclarations de dhimmitude envers les musulmans, comme le relevait Jeanne Bourdillon dans ce rappel.

http://ripostelaique.com/le-top-10-des-coraneries-de-cazeneuve-qui-se-conduit-en-agent-de-lislam/

Egal à lui-même, le matin de la fusillade de Copenhague, au Maroc, celui qui est payé pour protéger les Français paraissait avoir pris la mesure de la situation : « Je veux redire avec force notre condamnation la plus sévère des actes antimusulmans qui ont suivi les attentats.»

Egal à lui-même, l’islamo-collabo Fabius, ministre des Affaires étrangères, a de nouveau refait le coup des « Musulmans premières victimes des crimes de l’islam », monstruosité équivalente à celle qui aurait consisté à dire en 1943 que les Allemands étaient les principales victimes de l’Holocauste…

Le même jour, des députés « français » demandaient à l’Assemblée nationale le remplacement de certains jours fériés chrétiens par des fêtes musulmanes.

Depuis les attentats de Charlie Hebdo, les musulmans les plus déterminés ont parfaitement compris le climat de soumission qui règne chez les dirigeants français. Alors, en bons soldats de l’islam, ils accélèrent leur offensive et leur travail de sape contre notre pays et ses valeurs. Trois événements qui viennent de se dérouler, cette dernière semaine, résument mieux que de longs discours ce qui se passe réellement dans ce pays.

A l’université de Saint-Denis, un enseignant, par ailleurs avocat, a été suspendu par le doyen, un nommé Jean-Loup Salzmann, par ailleurs proche du pouvoir socialiste, pour avoir demandé à une élève de retirer son voile islamique en cours. L’homme, courageusement, assume sa position.

http://fr.novopress.info/182438/lenseignant-demis-avoir-conteste-voile-luniversite-sexprime/

Ce directeur avait couvert des faits graves, il y a près d’une année, montrant l’étendue de l’islamisation de son université.

http://ripostelaique.com/menaces-islamistes-a-liut-de-saint-denis-selon-salzmann-tout-va-tres-bien/

Persistant dans sa dhimmitude, il donne raison à une soldate de l’islam, hélas soutenue par la majorité des élèves, ce qui en dit long sur la dégénérescence des jeunes bobos français, intoxiqués de propagande multiculturelle. Le fait que le voile islamique soit autorisé à l’université est un véritable scandale laïque, dont portent la responsabilité d’abord les différents pouvoirs de l’UMP et du PS, mais aussi et surtout la mouvance laïque, qui a cautionné totalement cette grave attaque contre les valeurs de la République. Il paraîtrait, selon les Fourest, Kintzler, Pena Ruiz, les blaireaux de la Libre Pensée et autres que le fait que les élèves soient majeures leur donnerait le droit, à l’université, contrairement au collège ou au lycée, de porter la tenue de leur choix ! Face à ces dhimmis, qui devraient être en première ligne contre ce scandale, il se trouve de trop rares Jean-Paul Brighelli pour rappeler quelques évidences.

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-face-a-la-vague-noire-interdisons-le-voile-a-l-universite-13-02-2015-1904845_1886.php

Nous apprenons, d’autre part, qu’un parti, l’UDMF (Union des Démocrates Musulmans Français) va présenter des candidats aux prochaines élections départementales françaises. Rien que cette appellation comporte une double escroquerie, dès le départ. On ne peut être musulman et démocrate, puisque l’islam se réclame au-dessus de la loi des hommes, et que, par ailleurs 73 % des musulmans vivant sur le sol français considèrent, en fidèles disciples du prophète, les lois islamiques plus importantes que les lois du pays.

http://www.fdesouche.com/562085-la-moitie-des-musulmans-belges-fondamentalistes

On ne peut, d’autre part, être musulman et français (sauf de papier), car l’objectif de tous les croyants mahométans est le rétablissement du Grand Califat sur terre, et donc la disparition des Nations, France comprise. Mais, au-delà de ces rappels élémentaires, c’est surtout le programme développé par les animateurs de ce groupuscule qui est intolérable. Ils se présentent à Bobigny, là où grâce à la complaisance des collabos de l’UDI et du maire de Paoli, ils ont déjà un élu, et réclament un ensemble de mesures communautaristes qui marquent la volonté de faire éclater l’unité de la République, au service de l’islam conquérant. Tout y passe, droit de vote des étrangers (pour affaiblir l’expression de nos compatriotes), cours d’arabe à l’école (et donc de Coran), autorisation du voile, promotion de la finance islamique et développement de l’emploi par le développement de la filière du halal ! Et, prenant Houellebecq de vitesse, ils annoncent leur volonté de postuler à la présidentielle de 2017, rien de moins ! En langage clair, cela s’appelle une déclaration de guerre contre la République laïque une et indivisible.

Mosquees-en-France-par-regions-2014C’est dans ce contexte que nous avons eu droit à la démission, à Angers, du docteur Azzouzi – ce malheureux, qui vit dans un château – exprimant, par ce geste dont tout le monde se fout, son exaspération devant ce qu’il appelle la montée de l’islamophobie en France. Comme toujours, dans notre mouvance, face à ce genre de personnage, il se trouve des amis pour sortir la boite à gifles, et remettre les pendules à l’heure. Jean Sobieski l’a qualifié de « petit roquet » (expression utilisée par Chirac face à Fabius, en 1985) et a montré qu’il voulait transformer la France en Andalousie, sous domination musulmane huit siècles durant.

http://ripostelaique.com/azzouzi-le-petit-roquet-de-bab-el-oued-qui-reve-de-transformer-la-france-en-andalousie/

Christine Tasin a décortiqué le discours du bon docteur, qualifié de « taupe de l’islam ».

Voilà ce que répond ce revanchard haineux, à la question d’un journaliste : En achetant ce château, j’ai renoué avec le rang qui aurait dû être le nôtre, et par là même réglé mon problème avec la France à l’échelle individuelle. En effet, la machinerie mise en place par la République française à l’arrivée de nos parents, et dont l’objectif était l’échec global de notre population, m’a épargné. Mais qu’en est-il de tous les autres qui ont été sciemment brisés ? « 

La présidente de Résistance républicaine, a juste titre, commente ces quelques lignes : « Déclaration de guerre. Le rang des musulmans est-il de remplacer les nobles de l’Ancien régime dans leur château, à part et au-dessus du Français moyen ? Les descendants des immigrés italiens, polonais, espagnols ou portugais qui remercient la France de son accueil, de son école, de ses médecins et hôpitaux apprécieront. Quelle haine. On comprend qu’il doit sa réussite sociale et professionnelle autant à sa volonté qu’à la haine qu’il a/avait pour le pays d’accueil de ses parents. »

http://resistancerepublicaine.eu/2015/abdel-rahmene-azzouzi-medecin-et-taupe-de-lislam-a-angers/

Ces trois exemples (et nous n’évoquons pas la religion des sympathiques « Marseillais » des quartiers Nord qui ont accueilli, il y a une semaine, les policiers chargés de protéger la venue des ineffables Valls-Cazeneuve à coups de kalachnikov) montrent la réalité de notre pays. Une guerre quotidienne, impitoyable, est déclarée à la France et aux Français, et nous avons un régime, et sa clique médiatique, qui, dans la foulée du 11 janvier, retournent cette réalité contre notre peuple, et veulent accélérer l’immigrationnisme et l’islamisation de la France.

Pour cela, il convient de continuer à enfumer les Français, sur le fameux « Islam modéré » qui s’opposerait à celui des fanatiques. C’est ce qu’a expliqué, dans un livre prémonitoire, « Musulmans vous nous mentez », Hubert Lemaire. Mais l’islamisation de nos pays progresse partout en Europe, et donc également en France. C’est ce qu’ont affirmé les différents intervenants de la conférence de presse du 18 janvier, à Paris, dont Renaud Camus et Melanie Dittmer, de Pegida Dusseldorf, que Cazeneuve-Boucault ont voulu, en interdisant le rassemblement, empêcher de parler. C’est ce que diront les Italiens de « Una Via per Oriana Fallaci », le 28 février, à Rome, où interviendront Christine Tasin, Pierre Cassen et René Marchand. C’est ce que crieront dans les rues de Verviers nos amis belges, le 7 mars prochain.

C’est ce qu’explique, dans cette deuxième vidéo réalisée par Guy Sauvage, notre ami le professeur Sami Aldeeb, qui explique tout simplement que tout bon musulman ne peut que souhaiter appliquer la charia sur toute la planète.

Il est évident que le couple infernal Boucault-Cazeneuve  sera tenté d’utiliser les événements de Copenhague pour à nouveau interdire notre rassemblement prévu le 15 mars. Or, il est extrêmement important que les patriotes français puissent se retrouver  pour faire le point sur ce qui se passe en France et en Europe et notamment sur les atteintes à la liberté d’expression qui se multiplient, sous le pression de l’islam. Nous sommes donc en train de préparer une solution de contournement pour l’ensemble de la journée du 15 mars.

Quoi que décident les ineffables incompétents Cazeneuve-Boucault, la voix de la France et de la Liberté se fera entendre à Paris, le 15 mars, comme nous en avons pris l’engagement devant nos lecteurs.

Ri7plenelmuslecheQuand la guerre est déclarée à notre pays, à notre peuple, à notre mode de vie, il y a deux attitudes possibles : la capitulation, la soumission et la dhimmitude. Dans ce registre, la clique politico-médiatique est imbattable, avec les Valls-Cazeneuve-Askolovitch-Plenel.

La deuxième : éradiquer l’islam pour qu’il ne détruise pas la France. C’est notre ligne, et elle passe par l’interdiction de toute expression publique de l’islam, la fermeture des mosquées, la mise hors la loi du voile islamique dans l’espace public, la fermeture de toutes les boucheries halal, la dissolution de toutes les associations musulmanes et l’expulsion de France de tous les disciples d’Allah.

En temps de guerre cela s’appelle le principe de précaution.

AGENDA RIPOSTE LAIQUE

Jeudi 26 février, à partir de 13 h 30 : procès en appel de Christine Tasin, poursuivie par la LDH et le Parquet, suite à un article paru dans boulevard Voltaire. 4, Boulevard du Palais, 75001 Paris.

Samedi 28 février, à Rome, à partir de 11 heures : Forum international sur l’immigration et l’islam, avec, entre autres, René Marchand, Pierre Cassen et Christine Tasin.

Samedi 7 mars, à Verviers (Belgique), manifestation contre l’islamisation de la Belgique.

Dimanche 15 mars, à Paris, Journée européenne pour la défense de la liberté d’expression, contre le délit d’islamophobie.

Dimanche 26 avril, en Corse, banquet républicain, organisé par Résistance républicaine, avec interventions de Christine Tasin et Pierre Cassen