Les socialistes sont bien des collabos : de nouvelles preuves accablantes…

CazeneuveVallauris

CazeneuveVallaurisApparemment, les camarades socialistes, de plus en plus souvent qualifiés de « socialauds », grands prêtres de l’opération « Je suis Charlie », ont de plus en plus de problèmes avec la liberté d’expression de ceux qui osent ne pas penser comme eux. Nombre de nos lecteurs ont réagi vivement, par des commentaires sur notre site (en bas des articles), voire par des articles indignés, à la plainte du ministre de l’Intérieur contre Riposte Laïque, suivie, 24 heures plus tard, par celle de son obligé Jacques Meric, chef des flics parisiens.

Notre valeureux ministre n’a pas supporté le qualificatif « d’islamo-collabo ». Or, non seulement nous réitérons à longueur d’articles ce terme, mais nous démontrons pourquoi il est tout-à-fait adapté à ce personnage, et à nombre d’autres hommes politiques, journalistes, sociologues ou juges « Mur des Cons » que nous avons déjà qualifiés ainsi.

Ainsi, en se foutant certes ouvertement de Cazeneuve, notre ami Messin Issa, à l’humour au deuxième degré ravageur, nous expliqua que le ministre de l’Intérieur aurait dû être honoré d’être qualifié ainsi, à la lecture de son œuvre.

http://ripostelaique.com/en-se-disant-injurie-par-le-mot-islamo-collabo-cazeneuve-rompt-avec-lislam.html

N’est-ce pas lui qui affirmait que « les musulmans font partie intégrante de la France », que « ce n’est pas un délit de prôner le jihad », que tous les citoyens français pouvaient « vivre en bonne intelligence les uns avec les autres », qu’ils formaient une communauté nationale et qu’ils pouvaient se retrouver « dans un même idéal de citoyenneté » ?

N’est-ce pas lui qui appelait l’Etat à « assurer la protection des mosquées et à garantir à chaque musulman (…) la faculté de pouvoir librement et paisiblement pratiquer sa religion, sans craindre d’être agressé, ni de subir pour cette raison des discriminations» et qu’il allait faire ce qui est son pouvoir pour « procurer aux Français musulmans la tranquillité d’esprit » à laquelle les Français non-musulmans n’ont pas droit.

N’est-ce pas lui qui rappelait avec fierté que pas moins de 1000 mosquées font l’objet d’une protection par les forces de l’ordre et les forces armées.

N’est-ce pas lui qui avait annoncé l’octroi de 9 millions d’euros au renforcement de la sécurité des mosquées par le financement d’équipements comme des caméras de vidéo-protection, alors que les autres lieux de culte non-musulmans n’y ont pas droit.

N’est-ce pas lui qui annonçait que des crédits publics allaient être engagés pour soutenir les projets de recherche dans le domaine de l’islamologie, de l’étude de l’Islam de France et de la connaissance du monde arabo-musulman ?

N’est-ce pas lui qui appelait à la nécessité de « faciliter l’accès du grand public à une meilleure connaissance de l’Islam et de la civilisation arabo-musulmane » en même temps qu’il estime qu’évoquer les racines chrétiennes de la France équivaut à une « relecture historique frelatée qui a rendu la France un peu nauséeuse » ?

N’est-ce pas lui qui appelait à détourner la loi de 1905 pour construire plus de mosquées, des mosquées qui viendront s’ajouter aux 2400 déjà existantes ?

N’est-ce pas lui qui annonçait la publication par son ministère d’un Guide destiné à aider les associations musulmanes en matière de gouvernance, de fiscalité, d’administration, de relations avec les pouvoirs publics etc. ?

N’est-ce pas lui qui voulait collaborer à instaurer un « islam de lumière » tel que voulu par Dalil Boubakeur, le chef des musulmans de France ?

N’est-ce pas qui annonçait la traque de tous ceux qui critiquent l’islam ?

N’est-ce pas lui qui appelait à revaloriser le statut des aumôniers pénitentiaires musulmans, à en recruter un grand nombre et à « revaloriser très fortement la rémunération globale dont ils bénéficient » ?

N’est-ce pas là une collaboration, une collaboration à l’épanouissement de la religion islamique sur le sol français ?

Messin Issa ne savait pas encore, lorsqu’il écrivait cet article, que quelques jours plus tard, celui qui nous sert de ministre de l’Intérieur (et serre la main des clandestins) allait ridiculiser la France, une fois encore, en osant interdire la plage de Vallauris aux Français, la réservant au roi d’Arabie Saoudite et sa suite, comme sous l’Ancien Régime. Dans cet article, Caroline Corbières (elle aussi victime d’une plainte de ce grand ami des libertés publiques qu’est Pierre Bergé) démontrait le rôle de ce pays moyen-âgeux dans l’islamisation du monde.

http://ripostelaique.com/mille-saoudiens-a-vallauris-bienvenue-a-nos-allies.html

En osant, au mépris des idéaux égalitaires de la Révolution française, laisser le roi d’un régime sanguinaire et obscurantiste privatiser une plage qui appartient à notre pays, Cazeneuve montre que, outre le qualificatif d’islamo-collabo, il mérite celui de « lèche-babouches ».

C’est cet homme qui, dans une vidéo ahurissante, répondait au député Gilbert Collard que notre pays se devait d’accueillir ces clandestins qu’il ose appeler des migrants. Il se permet de les qualifier comme des victimes des islamistes, alors que les chefs de cet Etat ont ouvertement demandé à leurs soldats de partir à l’assaut de l’Europe depuis la Libye.

http://www.rbmfrance.com/wp-content/uploads/2015/07/499265.mp4?_=1

Or, non seulement celui qui est payé pour défendre la sécurité et l’intégrité des Français n’a pas un mot pour évoquer les conséquences, pour les Français, de l’arrivée de dizaines de milliers de clandestins, d’une autre culture, sur notre territoire, mais il ose accuser Marine Le Pen de complicité avec les islamistes, et culpabilise nos compatriotes qui refuseraient de se montrer « généreux » en accueillant toute la misère du monde.

Finalement, dans cette réponse, Cazeneuve nous démontre qu’il est davantage citoyen du monde que Français, et surtout plus mondialiste que patriote.

Cazeneuve-salue-les-clandestins

Il ne fait que confirmer ce deuxième article humoristique de Messin Issa, qui expliquait, toujours avec humour, que le ministre de l’Intérieur avait déposé plainte contre RL à cause du mot « Français » qui lui était attribué.

http://ripostelaique.com/pour-lislamo-collabo-cazeneuve-la-pire-injure-cest-francais.html

Et là, on comprend la fureur de Cazeneuve. Comment peut-on affirmer qu’il est le ministre de l’Intérieur qui sert cette racaille laïque qui souille l’âme de la République, qui souille la civilisation de la France ?

Et il a raison de s’en offusquer. Quand l’a-t-on vu faire le moindre geste pour les Français de souche ? Quand l’a-t-on vu prendre la moindre mesure pour les protéger, leur assurer la quiétude dans leurs domiciles, leurs lieux de travail, dans leurs commerces, dans leurs déplacements, dans leurs divertissements, dans leurs loisirs et vacances… ? Quand l’a-t-on vu garantir leurs lieux de culte autrement que par des appels à la « vigilance » ? Quand l’a-t-on vu franchir le seuil d’une église ou d’une synagogue aussi souvent et aussi allègrement qu’il franchit les portes des mosquées ?

Dire que Cazeneuve est le ministre des Français, des patriotes, c’est pire qu’une injure. C’est pire qu’une insulte. C’est une affreuse accusation. Une diffamation. Cazeneuve a raison de déposer plainte. Et il a le droit de demander un châtiment exemplaire.

Ri7HidalgoinjureLe dessin de Ri7, représentant Hidalgo en train d’honorer une babouche musulmane, ne reflète-t-il pas, lui aussi, une réalité indiscutable. Faisons d’abord remarquer que, contrairement à nombre de dessins de Charlie Hebdo notamment, notre dessinatrice n’a imposé, malgré la position de soumission d’Hidalgo, aucun outrage sexuel au maire de Paris. Ajoutons que nous avons représenté en lèche-babouches des dizaines d’hommes politiques et de journalistes de tous les bords, et que seule Anne Hidalgo, qui a fait Charlie Hebdo citoyen d’honneur de la ville de Paris, a osé nous traîner devant la 17e Chambre.

Ri7juppe et Feltesse, concours de lèche baboucheSurtout, qui peut contester, comme le rappelait ce texte de notre fondateur Pierre Cassen paru dans Boulevard Voltaire, les quelques libertés, qui sont autant de soumission à l’islam, que prend le maire de Paris, qui honore chaque année le ramadan dans sa mairie, avec les principes laïques ?

http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/laicite-mechant-menard-gentille-hidalgo,185772

Hidalgo n’avait pas attendu l’officialisation de cette ligne, et le silence complice de la libre-pensée, du Grand Orient et de tous les prétendus laïques, pour prendre déjà quelques libertés avec la loi de 1905. Cette année, elle avait fait voter une subvention exceptionnelle de 1,3 million à l’Institut des cultures d’islam (ICI), et puis une remise de loyers non payés de 50.000 euros au Conseil français du culte musulman, sans doute trop pauvre pour honorer ses dettes à la ville.

Dans ce contexte, les plaintes d’Hidalgo, de Bergé, de Cazeneuve et de son fidèle Meric ne sont que des aveux de faiblesse d’un régime discrédité par ses échecs économiques, son immigrationnisme criminel et sa collaboration avec l’offensive islamiste, contre les valeurs de la France.

Francis Gruzelle, dans un article très complet, fait le parallèle entre ces intimidations grotesques et la violence des procès faits à Emile Zola, autour de l’affaire Dreyfus. Surtout, il affirme que le principal danger pour la défense de la liberté d’expression, c’est le gouvernement français.

sparadraphaddock

Les expressions « islamo-collabos » et « lèche-babouches », dont nous revendiquons la paternité et l’utilisation récurrente, vont leur coller de plus en plus à la peau, tel le sparadrap du capitaine Haddock. Et cela d’autant plus que nous allons prouver à quel point elles leur convient parfaitement, historiquement, à tous ces Hollande, Valls, Cazeneuve, Hidalgo et compagnie.

https://www.youtube.com/watch?v=rN7qOOvXcrY

Eux qui n’arrêtent pas d’attribuer la collaboration avec l’occupant nazi à l’extrême droite vont devoir faire face à de terribles parallèles historiques, comme l’évoque Eric Zemmour dans cette vidéo.

En 1940, l’occupant était allemand, et d’idéologie nazie. Il avait vaincu militairement notre pays, et occupait Paris et la partie Nord de la France. Il voulait imposer à l’ensemble de l’Europe les conceptions d’Hitler et son régime. Le régime nazi pouvait compter sur le soutien de pans importants de la communauté musulmane, grâce à l’accord avec le mufti de Jérusalem, Al-Husseini. La volonté d’éradiquer les juifs de la planète de l’un rejoignait celle de l’autre.

En 2015, l’occupant est islamiste, il s’est implanté en France sans conquête militaire, grâce à la politique migratoire impulsée par l’UMP et le PS depuis plus de quarante ans. Il bénéficie d’une cinquième colonne, sur notre territoire, comme le démontrent les assassinats et violences quotidiennes commises par leurs disciples, majoritaires dans nos prisons. Comme ses textes sacrés le réclament, ses soldats ont pour mission de transformer la France en terre d’islam.

En 1940, les collabos s’appelaient Pétain, Laval et Déat, soumis à l’occupant (qui avait gagné la guerre), et les résistants s’appelaient Jean Moulin ou Charles de Gaulle. Les collabos livraient les résistants à l’occupant.

En 2015, les collabos s’appellent Hollande-Valls-Cazeneuve, mais aussi Juppé et Sarkozy. Ils livrent notre pays à des nouveaux venus, dont les plus radicaux rêvent de remplacer notre population et sa civilisation. Les résistants sont les partis patriotiques et les sites qui refusent l’islamisation de notre pays.

En 1940, les ouvrages collabos, comme « Je suis Partout » appelaient à la haine des juifs, et à la délation des résistants. En 2015, les socialauds livrent les patriotes à la vindicte des tueurs islamistes et les dénoncent à la justice.

Ils passent leur temps à qualifier de pétainistes, de nazis, de racistes ou de xénophobes tous ceux qui refusent le mondialisme, l’européisme, l’immigration et l’islamisation de notre pays. Le socialiste Alexis Bachelay a osé qualifié le député européen du Front national Nicolas Bay « d’ordure » et « d’héritier des collabos et des pétainistes ». Et si, à notre tour, nous leur retournions le compliment, sur ce deuxième point ?

L’écrivain Renaud Camus, dans un remarquable article de Boulevard Voltaire, écrivait : « En revanche, il y a un point où le rapprochement avec l’Occupation est d’une pertinence accablante, c’est la Collaboration et les collaborateurs. Maintenant comme alors, plus gravement et plus profondément qu’alors – car la submersion démographique est plus irréversible que la défaite militaire -, notre patrie et notre peuple sont clairement menacés par la conquête et l’asservissement de la part d’une idéologie totalitaire et meurtrière qui, pas plus que l’autre, ne dissimule en quoi que ce soit ses intentions. Or, c’est à ceux de nos gouvernants petits et grands, de nos maires, de nos ministres, de nos hommes et femmes politiques au pouvoir ou dans l’opposition « républicaine », de nos intellectuels, de nos journalistes, de nos grandes institutions médiatiques ou muséographiques, de nos « artistes » de variété et j’en passe, qui lui témoigneront le plus de complaisance niaise et de servilité intéressée, comme s’il n’était pas évident que les vainqueurs, une fois leur conquête tout à fait assurée, se débarrasseront d’abord de ceux qu’ils mépriseront le plus, ceux qui auront fait preuve devant eux de la plus grande bassesse.

C’est à se demander si au cours de l’histoire un peuple a jamais été à ce point détesté par ceux qui ont en charge de le gouverner et de l’éclairer et qui n’ont de cesse au contraire, dirait-on, qu’ils ne l’aient humilié davantage, encore mieux trahi, plus cruellement abandonné et remplacé.

C’est en ce sens, face à la collaboration éhontée de nos « élites » si peu élitaires et si mal élitistes, que la Résistance est pour nous une source d’inspiration de tous les instants, si indignes que nous soyons d’autre part de nos héroïques modèles ».

Pourquoi, après ces démonstrations incontestables, ne pourrions-nous pas qualifier les socialauds de collabos ?  Pourquoi nous serait-il interdit d’écrire que Hollande est l’héritier de Pétain (sans le prestige de la victoire de Verdun), que Valls est celui de Laval (qui souhaitait la victoire de l’Allemagne), Cazeneuve celui de Déat (socialiste pacifiste), Mélenchon celui de Doriot (grande gueule communiste fondateur du PPF collaborationniste), et Joffrin, propagandiste de l’islam, celui d’Henriot, journaliste à Radio Paris ?

HOLLANDE ET LE SABRE

Valls-sur-islamCazeneuvelechebabouchemeluchehitlerislamJOFFRINHainePourquoi ces parallèles historiques, largement utilisé par nos ennemis immigrationnistes et islamo-collabos, nous seraient-ils interdits ? Pourquoi devrions-nous les cesser, sous la menace des procès socialistes, à une époque où, à cause de Hollande-Valls-Cazeneuve-Taubira et leur clique, notre France est en pleine déliquescence, croule sur des agressions quotidiennes, trop souvent musulmanes ? La dernière a eu lieu à Reims, où une jeune femme en maillot de bain, dans un parc, a été attaquée et blessée, à cause de sa tenue jugée indécente, par cinq femmes agissant comme la police religieuse d’Arabie saoudite et son roi, à qui Hollande-Cazeneuve lèchent les babouches à Vallauris.

Nous continuerons donc à qualifier toute cette clique d’islamo-collabos et de lèche-babouches. S’ils croient nous ruiner par la multiplication de procès, ils se trompent, car nos compatriotes, même s’ils ne descendent pas dans la rue, seront derrière nous, et nous aideront si la survie de RL était en jeu.

S’ils espèrent profiter de leurs lois liberticides pour faire fermer notre journal, et d’autres sites patriotes, ils se trompent, là encore, car jamais personne ne pourra plus faire taire Riposte Laïque, et nous ne resterions pas longtemps silencieux, en cas de répression.

Plus que jamais, nous nous retrouvons dans la célèbre phrase attribuée à Voltaire sur la liberté d’expression, et dans le discours à la jeunesse de Jean Jaurès, en 1903, à Albi : « Le courage, c’est de chercher la Vérité, et de la dire ».

4 Commentaires

  1. La tête de tous les islamo-collabos (de droite comme de gauche au pouvoir depuis 40 ans) au bout d’une pique, c’est tout ce qu’ils méritent ces traîtres !!!

  2. On se devra impérativement de traduire en justice tous ces traitres pour haute
    trahison.
    Et surtout les enfermer avec leurs racailles pour qu’ils apprennent à les connaitre …

  3. Bravo, Cyrano ! « en avant, Chouans » !
    dépêchez-vous d’ouvrir le compte Ad Hoc pour qu’on puisse l’abonder.

    ils ont eu peur de la révolte des agriculteurs-éleveurs…
    Ils ne savent pas à quelle résistance ils vont se heurter en cherchant à « tuer RL »…

    (ils se voient déjà hurlant : « allahakbar, on a tué Risposte Laïque)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*