Démasqué, le Dr GG Jérôme Marty menace et insulte Riposte Laïque

Faut-il que l’article de Bernard Bayle, intitulé « Le Dr GG Jérôme Marty veut dénoncer aux flics ceux qui refusent le vaccin » ait tapé juste pour que le toubib de plus en plus médiatisé des Grandes Gueules réponde à Riposte Laïque et à notre contributeur Bernard Bayle, par des propos mensongers, menaçants, insultants et haineux…

https://ripostelaique.com/le-dr-gg-jerome-marty-veut-denoncer-aux-flics-ceux-qui-refusent-masque-et-vaccin.html

Le point de départ, rappelons-le, est cette vidéo où le docteur Marty faisait l’apologie du vaccin de Big Pharma, et léchait les bottes de l’animateur Patrick Cohen, qui, comme lui, crache sur le professeur Raoult depuis le début de la crise sanitaire.

Cette vidéo est intitulée : « Contre les antivaccins, il faut taper fort« . Et on entend parfaitement, dès la 20e seconde de l’échange, le bon docteur Marty (surnommé par certains lecteurs et contributeurs de RL « Herr doctor Marty ») dénoncer le prosélytisme des anti-vaccins contre ce qu’il appelle des cibles, les 60 % de Français réservés quant à l’utilité et l’efficacité du vaccin contre le covid. Et dans la foulée, il appelle bien à faire des signalements à la police, aux syndicats, à Pharos et au conseil de l’Ordre contre ceux qu’il appelle les anti-vax ! Il suffit de réécouter la vidéo.

Or, comme tous les faussaires, le bon Dr Marty réécrit l’histoire, dans cette réponse mensongère, haineuse, insultante et menaçante qu’il a postée, manifestement très en colère contre notre auteur et notre site.

Il nous qualifie de site d’extrême droite, sans étayer le moins du monde cette qualification, qui se veut infamante et qui, dans le contexte de la dictature du politiquement correct, disqualifie et exclut de la vie politique et associative quiconque s’en voit affublé.

Mais il nous accuse d’avoir déformé ses propos, et lui faisant dire qu’il poussait à dénoncer aux flics tous ceux qui refusaient masque et vaccin, alors que selon lui, il n’appelait à la dénonciation que ceux qui se rendraient coupables de menaces de mort sur les médecins.

D’abord, nous ignorions que des médecins étaient menacés de mort par des anti-vaccins, mais si cela était prouvé, bien sûr que ce n’est pas acceptable. Mais dans le contexte actuel, fait de mensonges et de manipulations, nous remarquons que les médecins les plus menacés sont ceux qui, courageusement, prennent des positions contre le discours officiel du système, et qu’à notre connaissance, le professeur Raoult a, lui, été menacé de mort s’il continuait à prescrire de la chloroquine, et que les toubibs menacés de mort sociale se nomment, outre Raoult, Perronne, Toubiana, Fouché ou Toussaint, tous ceux qui disent le contraire que le servile docteur Marty. Quant au professeur Joyeux, que le sympathique docteur Marty doit qualifier d’antivax, il a été mis à mort socialement par le Conseil de l’Ordre, sans que cela n’émeuve les professionnels, ni le syndicat monté par notre ami Jérôme…

Nous avons bien entendu, en toute bonne foi, le docteur Marty lier les prosélytes qui refusent le vaccin, les antivax, comme il les appelle, au nécessaire signalement (donc délation) qu’il appelait à opérer, ce qui confirme donc notre titre et notre article.

Pourquoi insister sur cet épisode, et en faire un édito, à quelques jours de Noël, et de l’élection du prochain Président américain ? Le docteur Marty a-t-il tant d’importance que cela ? Il ne faut pas sous-estimer le poids médiatique de ces personnages, qui, matin, midi et soir, relaient le même discours immigrationniste, islamo-collabo, et inculquent la peur du virus à nos compatriotes, justifiant la dictature sanitaire et les mesures liberticides qui se mettent en place. Sans, eux, Macron et sa clique ne musèleraient pas aussi facilement les Français.

Le docteur Jérôme Marty incarne, sur sa petite personne, toutes les trahisons des personnes qui se réclament de gauche, et qui, par leurs pratiques quotidiennes, se rapprochent davantage de méthodes fascistes, totalitaires, tournant le dos au peuple français et à la défense de nos libertés les plus fondamentales.

Remarquons d’abord ses méthodes de débat, qui sont aux antipodes d’une vraie confrontation démocratique. Il aurait pu nous demander un droit de réponse, que bien évidemment nous lui aurions accordé. Au lieu de cela, il annonce immédiatement une plainte des avocats de son syndicat. On doit donc comprendre que cette plainte ne lui coûtera rien. Outre le fait de nous qualifier d’extrême droite, il accuse notre contributeur, qu’il n’a jamais rencontré, de partager les idées de la Gestapo, rien de moins ! Remarquable démonstration de reductio ad hitlerum ! Riposte Laïque, qui défend l’État d’Israël contre les islamistes du Hamas, et les Juifs contre les antisémites islamistes, serait donc un site néo-nazi, favorable aux thèses de Mein Kampf ? On espère que les diagnostics médicaux du docteur Marty sont meilleurs que ses analyses politiciennes.

Il se permet de continuer à mentir grossièrement, en accusant notre ami Bernard Bayle d’avoir écrit qu’il était le fils d’André Marty, stalinien surnommé « le Boucher d’Albacete » pour ses pratiques lors de la guerre d’Espagne. Il suffit de bien relire l’article pour vérifier que jamais notre contributeur n’a écrit cela, se permettant seulement de s’interroger sur un possible lien familial, vu ce qu’il a qualifié de proximité de formatage idéologique (ce que la vidéo de Marty confirme). Et il se permet de rajouter que son grand-père a été torturé à mort par la Gestapo (qu’il lie donc à l’idéologie supposée de Bernard). On ne voit pas ce que cette précision amène au débat, si ce n’est que Jérôme Marty veut récupérer l’héroïsme de son grand-père pour justifier ses combats actuels, alors qu’il n’a aucun mérite à cela. Pas davantage qu’un petit-fils de collabo ne devrait avoir à se repentir des engagements de son grand-père, un petit-fils de résistant n’a à se glorifier des actes de son ascendant. Marty termine par une menace physique contre Bernard Bayle, jouant les fiers-à-bras, et lui proposant un plateau de télé, rien de moins !

On remarque que le docteur Marty, comme tous les gens de gôche, préfère donc les tribunaux au débat, et qu’il joue les offusqués. Mais il ne répond pas aux questions de fond du remarquable article de Bernard Bayle, qui a démasqué le masqué masqueur, et l’imposture du personnage. Nous allons donc, quitte à nous prendre une nouvelle vidéo, et un nouveau procès, mettre de nouveau les pendules à l’heure.

Le docteur Marty est un homme qui vote pour les candidats de gauche, il suffit d’écouter son discours, et les saloperies qu’il balance en toutes circonstances contre Marine Le Pen et tous ceux qui se réclament de la défense de la France. Mais il n’est plus, depuis longtemps, un homme de gauche, parce que c’est un traître à la cause du peuple. S’il était encore vraiment de gauche, il défendrait la liberté des Français, celle de respirer librement, celle de se déplacer librement, et il serait vent debout contre le confinement, le masque obligatoire, le couvre-feu, la fermeture de tous les commerces et l’interdiction de voir nos anciens, comme le dit ce médecin plein de bon sens. Première trahison.

 

S’il était encore un homme de gauche, le docteur Jérôme Martin aurait défendu ses confrères harcelés par les agents des grands labos, il serait vent debout contre l’idée d’un vaccin, il évoquerait les nombres de morts de 2020, guère supérieurs à ceux de 2019 et 2018, et il aurait un discours qui expliquerait aux Français les objectifs de la politique de la peur mise en place, et la société que les mondialistes veulent imposer à leurs peuples, en 2021. Non seulement il n’en fait rien, mais il est, sur les plateaux de télévision, un apologiste des mondialistes et de Big Pharma. Même Karim Zeribi, qui n’est pas toubib, et qui n’est pas notre pote, est excellent sur ce dossier, et pulvérise l’idée du passeport vert, voulue par les copains de Jérôme. Deuxième trahison.

Puisqu’il attaque régulièrement le Rassemblement national sur ses positions sur l’immigration (pourtant fort tièdes), si le docteur Jérôme Marty était vraiment un homme de gauche, il saurait que ce sont les capitalistes qui organisent cette invasion migratoire, dans un contexte où la France compte 6 millions de chômeurs et 10 millions de pauvres, où nos campagnes sont abandonnées, où les salaires baissent et subissent la pression de l’arrivée de ces nouveaux venus, où nos services de solidarité, payés par les Français, salariés et employeurs, sont pillés par l’AME, et toutes les aides accordées aux clandestins et autres immigrés, qui ne vont pas dans la poche de ceux qui cotisent. S’il était de gauche, il défendrait donc son peuple, et les conquêtes sociales acquises par des décennies de luttes sociales. Or, il contribue à les brader. Troisième trahison.

Si le docteur Jérôme Marty était vraiment de gauche, au lieu de raconter ses stupidités sur l’islam, et de défendre ce dogme criminel politico-religieux, il défendrait les valeurs de la France, la liberté, la démocratie, l’égalité des hommes et des femmes, la laïcité, donc la séparation du religieux et du politique, la liberté de conscience, et expliquerait pourquoi ces progrès de l’humanité, permis par notre civilisation, sont incompatibles avec l’islam, qui tire en arrière toutes nos conquêtes démocratiques et émancipatrices, dont se réclamait, entre autres, son grand-père. Quatrième trahison.

Si le docteur Jérôme Marty était vraiment de gauche, il serait du côté du peuple américain, des classes populaires de ce grand pays, et du président Trump, qui, après avoir gagné l’élection présidentielle contre le candidat soutenu par Wall Street Joe Biden, risque de se faire voler sa victoire par une tricherie organisée par les mondialistes, ceux qui imposent confinement, immigration, islam et disparition des États-Nations. Bien sûr, comme toute cette gauche dégénérée, devenu soumise au Nouvel Ordre Mondial, qu’elle ait les traits de Mélenchon, de Besancenot, de Jadot, de Faure, de Brossat, des syndicats ou des associations immigrationnistes, le bon docteur Marty n’aura jamais le courage de s’informer, et de profiter de sa notoriété médiatique pour dire la vérité à ses auditeurs sur la triche massive organisée par la gauche américaine. Il rêve de voir Biden remplacer Trump, et débarrasser ainsi les mondialistes du principal obstacle au nouvel ordre mondial qui se profile. Cinquième trahison.

Nous sommes donc prêts à accorder un droit de réponse au docteur Marty, alors que nous pourrions nous aussi le traîner au tribunal pour ses mensonges, ses insultes et ses menaces. Nous ne le ferons pas, parce que nous sommes attachés aux libertés, et notamment à celle de s’engueuler avec nos opposants, sans se retrouver au tribunal, comme si nous étions en URSS ou dans un pays fasciste. Ces pays totalitaires où, nous en sommes certains, le docteur Marty aurait fait merveille pour faire régner l’ordre, et dénoncer les dissidents.

Que ce triste personnage et ses semblables ne vous empêchent pas de passer de joyeuses fêtes de Noël, avec tous ceux que vous aimez et qui vous aiment, et si vous vous retrouvez à dix ou davantage autour de la table, n’ayez pas peur, et savourez ce bonheur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire