Pour sauver la France, il faudra en virer des millions

J’ai appris avec un grand intérêt que le président russe, Vladimir Poutine, avait décidé d’expulser 1 millions de clandestins, rien de moins. Et pourtant, lui, parmi les indésirables qu’il veut renvoyer chez eux, il y a très peu de ressortissants africains, qui, en général, sont ceux qui posent le plus de problèmes, partout où ils passent.

J’ai constaté ce jour que notre fondateur paraissait inspiré par cette annonce, et qu’elle semblait susciter beaucoup d’espoir chez lui.

Qu’il me soit donc permis, à mon tour, de faire un rêve délicieux, et de l’approfondir. Supposons qu’un Président patriote soit élu en 2022 à la tête de la France, et qu’il décide, sans que sa main tremble, de renvoyer, les immigrés illégaux. Supposons que, investi des pleins pouvoirs, il retire la nationalité française tous ceux qui ne méritent pas d’avoir des papiers d’identité français, car ils n’en sont pas dignes (même s’ils en ont déjà…). Supposons encore que dans la foulée, ceux-ci devront alors être renvoyés ou mis hors d’état de nuire, quoi qu’il en coûte, comme dirait notre cher président Macron.

Les pays d’Afrique, du Maghreb, ou d’Asie, connaissant les Français, et sachant à quel point, jusqu’à présent, ils ont eu affaire à des lavettes, vont naturellement refuser de reprendre leurs ressortissants en utilisant toutes les excuses possibles et imaginables pour implorer les Droits de l’homme et jouer la montre, le temps qu’un progressiste revienne au pouvoir.

Leurs excuses seront : on ne sait pas s’ils viennent de chez nous, ils n’ont pas leurs papiers d’identité, ce sont des délinquants et on en veut pas, ils risquent des condamnations chez nous etc…

Conclusion : il faudra taper fort et aller vite. Le plus vite possible. C’est paradoxalement le meilleur moyen pour que ce soit le moins difficile pour tout le monde.

La question sera alors : comment faire ? Cela ne pourra se faire qu’avec une forme certaine de violence.

Je donne un exemple. Un étranger en prison qui a fait sa peine et qui doit être expulsé, mais que son pays refuse de reprendre, peut jusqu’à présent, de facto, rester en France. Que faudra-il faire pour en finir avec cette mascarade ?

Si son pays ne le reprend pas, il faudra, à sa sortie de prison, le mettre directement dans une zone d’internement dont il ne sortira jamais, sauf pour quitter la France. Il faudra que ce soit clair dans leur tête. Etre prisonnier « à vie », ou partir de France.

Vous me direz que ces parasites, bons à rien, sont prêts à attendre, tant qu’ils sont nourris et logés et qu’ils savent qu’il y aura des associations et manifestants à la godille, pour les soutenir. Ils sont tellement habitués à vivre de la CAF, et à attendre leurs mandats, que ça ne changera pas grand-chose pour eux, sinon, qu’en plus, ils se considéreront comme des résistants à l’oppression….

Par analogie, chacun sait comment nos lois françaises protègent les squatters…

Certains vont me dire, il y aura bien quelqu’un de leur famille, de leur communauté, ou un type style Rachid Nekkaz qui paieront pour eux, le temps que la France craque….

Comment aller plus loin ? En toute logique, si la France ne veut pas d’eux, elle n’a pas à les nourrir. Ils n’auront donc pas à manger, sauf s’ils effectuent un travail pour lequel ils seront payés au prix de leur pitance.

Mais cela ne sera pas suffisant. Il faudra que ça leur coûte, il faudra qu’ils aient peur. Il faudra leur enlever tout espoir de rester en France et de sortir de ces camps d’internement, autrement que pour quitter la France.  Il faudra qu’ils soient prêts à tout pour quitter ces camps et retrouver, en toute légalité, leur liberté dans leur pays d’origine…

N’oubliez pas que lorsqu’on a vécu au bled, dans un bidonville, une famille très nombreuse, sans eau courante abondante, ni électricité, ou dans la brousse, on est beaucoup moins douillet qu’un Français, et un peu de promiscuité ou de privation ne les atteindra pas forcément.

Qu’est ce qui pourrait les amener à dégager volontairement ? Qu’est ce qui pourrait leur faire assez peur puisqu’ils sont prêts à passer pour des héros, victimes de l’oppression, en étant certains d’être soutenus par des centaines de milliers de journaleux, et militants gauchistes, tout en vivant faussement dans un relatif dénuement.

J’ai quelques idées, même si les bonnes âmes vont hurler.

Première piste : ILS NE POURRONT PAS RECEVOIR D’AIDE EXTERIEURE DE QUI QUE CE SOIT ET DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT

Il faudra donc commencer par changer quelques lois, pour qu’ils ne reçoivent aucune aide, judiciaire, financière, alimentaire, médiatique, et rendre comme complices de soutien à la sédition, toutes les pourritures, qu’elles soient journalistes, juges, militants associatifs ou qui que ce soit, qui viendront vous rappeler les heures les plus sombres…

Effectivement la France en voie de destruction se rapproche bien des heures les plus sombres, mais pas du côté où on l’attend.

Il faudra bien entendu criminaliser tous les gauchistes, pseudo-intellectuels couards, qui les soutiennent, et les mettre en taule, à leur tour, ça leur fera les pieds. Et je pense qu’ils vont vite comprendre, vu que ce ne sont pas des très courageux…

Vaincre l’ennemi est la priorité absolue de la guerre. Vaincre l’ennemi passe par sa mort ou par une souffrance telle qu’il reconnait sa défaite et se soumet. C’est ne lui laisser aucun espoir de s’en sortir. C’est exactement ce qui a été fait contre l’Allemagne nazie.

Personne ne reproche à qui que ce soit d’avoir tué des nazis. Quels que soient les moyens utilisés.

La guerre, c’est la guerre, et la morale est laissée un temps de côté, lorsque l’on veut survivre.

En temps de guerre, on applique le droit de la guerre et les lois de la guerre.

Ce n’est pas beau. Ce n’est pas agréable. Ça ne plait à personne. Mais c’est comme ça.

Il n’y a pas de chevalerie, d’honneur, de bienveillance pour l’ennemi. Sinon, on perd. On perd tout : tout ce à quoi l’on tient. Notre liberté, notre sécurité, notre famille, nos biens, notre culture, nos amis et l’on devient soumis à un ennemi qui n’aura jamais eu cette aménité, et qui ne se posent d’ailleurs pas tant de questions. Les siècles de barbaresques, de razzias musulmanes, et d’esclavage des chrétiens et des juifs sont là pour nous le rappeler.

Pire, c’est même un honneur pour eux de se conduire comme ça, puisque c’est la victoire de l’Islam sur les incroyants.

Et tous ceux qui disent le contraire sont soit des menteurs, soit des imbéciles, soit des hypocrites, soit des traitres, et dans tous les cas des lâches, voir tout à la fois.

Toute l’histoire montre, que ce sont d’ailleurs toujours les premiers à venir pleurer et à demander protection.

Deuxième piste : ILS DEVRONT ETRE BLOQUES DANS UN ENDROIT TRES INCONFORTABLE OU ILS SOUFFRIRONT ET DONT ILS NE POURRONT JAMAIS SORTIR SAUF A QUITTER LA FRANCE ET L’EUROPE

Quel sera cet endroit ? Ça ne pourra pas être une prison, puisqu’elles sont pleines, qu’on en a besoin, qu’il faut des gardiens, que ça a un coût important et que ça signifie que l’on est prisonnier condamné par la justice.

Il faudra donc que ce soit un lieu qui réponde spécifiquement à l’infraction constituant à rester en France, sans qu’il soit nécessaire d’avoir recours à un juge, puisque les personnes qui devront quitter la France, auront déjà condamnées à la quitter, ou choisi de la combattre quel que soit le moyen utilisé.

Quel pourra être cet endroit ?

  • Une ile déserte ?
  • Un camp en rase campagne dont on ne peut pas s’échapper sauf à ce qu’on se fasse tirer dessus à vue ?
  • Un container où ils seront parqués par dizaines? Ne riez pas, les Iraniens ont enfermé comme des animaux leurs étudiants opposants par dizaines dans des containers, sans que cela ne choque personne en 2009….et le monde entier n’a rien dit. Alors les belles âmes que ces propos pourraient choquer, il fallait vous réveiller avant…

Et le régime des mollahs iranien tient toujours….

https://fr.wikipedia.org/wiki/Soul%C3%A8vement_post%C3%A9lectoral_de_2009_en_Iran

Nous ne sommes pas l’Iran, mais nous serons en guerre.

Par conséquence, à la seule différence avec l’Iran, c’est qu’ils auront à tout moment la possibilité d’en sortir, et de mettre fin à leurs tourments, dès lors qu’ils quittent la France et l’Europe pour retourner dans les pays qu’ils n’auraient jamais dû quitter.

Sans aide extérieure, sans alimentation (car la France n’a pas à nourrir ses ennemis), sans liberté de mouvement dans des conditions plus que déplorables, sauf à les tuer, il n’y aura que ça pour les briser, les casser et leur ôter toute envie de revenir chez nous.

Une fois brisés dans leurs têtes, ils monteront dans les avions et les bateaux comme des agneaux. Il y aura mêmes des émeutes pour monter en premier….

C’est exactement comme cela qu’Israël a dissuadé les pays arabes l’entourant de l’attaquer de nouveau depuis 1973. Leur faire comprendre par la force qu’ils ne gagneront jamais et qu’ils risquent d’être détruits (les guerres de 1982, et 2008 ayant une nature différente, « par proxy »).

Il y aura bien entendu des condamnations internationales basées sur les droits de l’homme. On s’en fout, car de qui viendront-elles ?

  • Des pays arabos africanos musulmans, qui se foutent royalement des droits de l’homme ?
  • De la Chine ? idem.
  • Des escrocs gauchistes américains qui ont volé l’élection présidentielle ? Fuck them !
  • Des autres pays européens ? Leurs populations ne demanderont au contraire que l’application légitime des mêmes méthodes chez eux. La France servira au contraire d’exemple.
  • De l’ONU ? L’ONU n’a que le pouvoir qu’on veut lui donner. L’ONU accorde une voix à toutes les tyrannies et les place au même plan que les démocraties : Conclusion : l’ONU ne vaut rien et n’a aucune légitimité morale, ni aucune force militaire.
  • De l’UNION EUROPEENNE ? Pour peu qu’elle s’en donne les moyens, la France pourrait faire ce qu’elle veut de l’Union Européenne. Il suffira d’aller baffer quelques fonctionnaires européens dont on a vu à l’œuvre le courage avec madame Van Der Leyen face à Erdogan….
  • Du Pape ? Il faudra l’envoyer se faire cuire un œuf, et clairement le mettre en garde à ne pas trop nous gonfler. Sinon, il perdra son fonds de commerce, c’est-à-dire les chrétiens qu’il ne veut pas sauver de l’invasion islamique. On sait déjà que c’est un traitre qui mérite des claques.

Bref, uniquement des cyniques sans foi ni loi, des incapables et des crétins.

En fait, sauf à ce qu’on me donne d’autres options, que je serai ravi d’examiner, il va nécessairement falloir commettre quelques actes, probablement qualifiés de torture et de crime, selon les standards internationaux actuels.

Mais quand on dit – quoi qu’il en coûte, c’est quoi qu’il en coûte – Il en va de la survie de la France.

Pour avoir une idée claire : Quel est le prix que vous donnez à la vie future de vos enfants ?

Et s’il faut parler chiffres, je rappelle que pour créer le Pakistan musulman, on a déplacé 12 millions de personnes, et que pour expulser les Allemands d’origine des Sudètes, on a déplace, en deux ans, 15 millions de personnes.

Exactement les nombre supposés de musulmans en France. Je sais, l’Histoire est cruelle, et la guerre n’est pas belle. Mais s’il faut sauver mon pays la France, c’est ce qu’il faudra faire…