Nos généraux ont démasqué les traîtres qui veulent détruire la France

Notre contributeur, Jacques Guillemain, aurait-il des dons de visionnaire ? Aurait-il deviné, quand il a écrit ce livre « Macron, le pire fossoyeur de la France », que, quelques jours plus tard, allait sortir la fameuse tribune, impulsée par le capitaine Jean-Pierre Fabre-Bernadac, qui expliquait que l’état de délitement de la France était tel qu’il nécessitait une réaction patriotique de nos dirigeants, pour éviter que n’éclate une guerre civile destructrice, où l’armée française devrait intervenir ?

Avait-il deviné, lui qui a signé, comme d’anciens militaires de la rédaction de Riposte Laïque, cette tribune, qu’elle allait provoquer un véritable tsunami dans le pays, et que l’onde de choc était telle qu’à présent elle était ouverte aux civils ?

https://www.place-armes.fr/blog

https://www.mesopinions.com/petition/politique/soutien-tribune-generaux/136588

Certes, sur notre site, nous essayons d’expliquer, depuis des années, que nos dirigeants, qu’ils soient de la bande Sarkozy, de la mafia Hollande ou de la clique Macron, trahissent la France, à qui ils imposent la dictature de l’Union européenne, qui se traduit par l’invasion migratoire de notre pays, l’islamisation de la France, l’imposture de la transition écologique et, depuis une année, la dictature sanitaire.

Mais par cette tribune, et les réactions grotesques et malhonnêtes qu’elle a provoquées, nos militaires, dont les généraux sont les fers de lance, ont réussi à démasquer, aux yeux de la France entière, qui soutient l’esprit du texte, ceux qui souhaitent ouvertement la disparition de notre pays, parce que, pour des raisons différentes, ils n’aiment pas la France et les Français, et préfèrent le mondialisme et les citoyens du monde.

Bien évidemment, en première ligne, le pouvoir actuel, derrière le président de la République, son Premier ministre, son ministre de l’Intérieur, son garde des Sceaux, et tous les médiocres, comme Schiappa ou Pannier-Runacher, qui se sont permis d’insulter des soldats qui ont fait plus pour la France, comme le disait Éric Zemmour, qu’eux tous réunis. Il faut dire que la réponse était à la hauteur de l’affront fait à la France par le président de la République, qui, comme un vulgaire Indigène de la République, osait vouloir déconstruire l’histoire de notre pays, en s’exprimant en anglais depuis son bureau de l’Élysée. Se sont joints aux politiciens traîtres des officiers collabos, appelons-les ainsi, qui doivent davantage leur place à leur docilité et à leur soumission qu’à leurs faits d’armes, comme le général Lecointre – qui a gravement insulté le général Piquemal, qui l’a châtié par une réponse cinglante – ou le général Tauzin, qui s’est permis de reprendre à leur encontre les critiques du pouvoir, les accusant d’accélérer la guerre civile qui menace, en France. Sans oublier le général Trinquand, présent sur tous les plateaux de télé, qui était, durant la présidentielle, conseiller de Macron, rien de moins !

La gauche est sortie du bois, derrière les éternels islamo-collabos Jean-Luc Mélenchon (qui a menacé judiciairement nos militaires), Benoit Hamon, surnommé Bilal, les écologistes, les communistes hier porteurs de valises de l’ennemi, les socialauds, les gauchistes, les organisations syndicales et droit-de-lhommistes, tous ceux qui haïssent la Nation et la détruisent au quotidien, sans oublier les journalistes propagandistes du mondialisme, les universitaires et les experts de service, mobilisés 24 heures sur 24 pour insulter nos militaires. N’oublions pas les soldats dormants de l’islam, qui craignent par dessus tout le réveil de la vraie France. Par la voix de Latifa Ibn Ziaten, mère voilée d’une des victimes de Merah, mais surtout militante au service d’Allah, qui a craché sur nos soldats, en voulant y opposer la mémoire de son fils. La gauche islamiste et remplaciste a donc montré son vraie visage, celui qui fait d’elle l’héritière de Laval, sans l’excuse d’une défaite militaire, dans la collaboration avec l’ennemi.

Le pouvoir, affolé, s’est cru obligé d’annoncer des sanctions contre ceux qui, courageusement, ont tiré la sonnette d’alarme. Bien évidemment, ces menaces n’ont fait que galvaniser les signataires, et tous les jours, la pétition progresse. 4 000 signatures de plus rien que pour la journée du 1er mai !

Cette pétition a permis également de constater qui, dans la classe politique, défendait réellement la France, et qui était aux abonnés absents, quand les meilleurs serviteurs du pays montaient au front. Si la gauche a montré qu’elle était définitivement passée à l’ennemi, et qu’elle était irredressable pour la cause nationale, ainsi que les mondialistes de LREM, le silence des LR équivaut à une trahison.

Marine Le Pen et le RN, dans leur stratégie de dédiabolisation, ont répondu à cette tribune en la soutenant, ce qui est à leur honneur, mais en se livrant à une tentative de récupération maladroite, qui a obligé des généraux comme notre ami Antoine Martinez, candidat à l’élection présidentielle, à lui rappeler que pour lui, l’islam était incompatible avec la France, et que cette divergence était trop importante pour qu’un rapprochement soit possible. Cela n’a pas empêché la caste politicienne, encouragée par Macron, de traiter Marine, de manière grossière, de putschiste, rien de moins !

Les meilleurs soutiens de la Tribune des généraux, sans surprise, se sont situés dans le camp patriote. Outre le Rassemblement national, Éric Zemmour, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Frédéric Poisson, Jean Messiha, Marion Maréchal, Florian Philippot, et tous ceux qui défendent la France, qu’ils le fassent au nom de la République, de la Monarchie ou de toute autre cause.

Dans ce registre, notre site ne pouvait que se situer en première ligne de ce combat. Au-delà du livre de Jacques Guillemain, nous avons noué, depuis plusieurs années, des contact excellents avec quelques inspirateurs de cette tribune. Nous avons eu le plaisir d’inviter le général Antoine Martinez à Rungis, à l’occasion de nos assises sur le thème « Sauvons notre pays ». Notre fondateur, Pierre Cassen, a noué, tout au long de ces années, d’excellents rapports avec le général Christian Piquemal – depuis l’épisode de Calais – que nous relayons régulièrement dans nos colonnes, comme les généraux Martinez ou Dubois. Ajoutons que les rencontres avec les Volontaires pour la France ont souvent été fructueuses et chaleureuses, car chacun a compris que nous menions, avec des formes différentes, un combat complémentaire au service de la France.

Dans un contexte où la candidature d’Éric Zemmour est en train de provoquer un séisme dans le landerneau politique – voire les basses attaques qu’il a commencé à subir – où Florian Philippot est le seul homme politique à avoir installé, dans la rue, un rapport de forces contre la dictature sanitaire, ce texte de nos militaires, approuvé ce jour par plus de 60 % des Français, constitue un autre tremblement de terre, qui pourrait servir de base de lancement au sursaut patriotique des Français contre le délitement de notre pays. Le président des Patriotes, dans cette vidéo, expliquait qu’il est en train de se passer dans notre pays quelque chose d’incroyable. Faisons tout pour lui donner raison. Et, signe des temps, il a eu un échange des plus intéressants, sur la situation de la France, avec Éric Zemmour en personne.

Les gauchistes, en mai 68, hurlaient « Ce n’est qu’un début, continuons le combat ». Mais leur combat était au service de la destruction de la France.

53 ans plus tard, reprenons ce mot d’ordre, avec nos militaires, mais au service de la Reconquête de notre France millénaire, et de tout ce qu’elle a de plus beau.

Et n’hésitez pas à acheter et à offrir ce livre du lieutenant-colonel Guillemain, réquisitoire impitoyable contre Macron, avec des arguments précis et chiffrés, qui vous confirmeront que nos militaires, en ciblant les traîtres qui nous dirigent, ont tapé juste.


quantité
titre du 4eme livre



Chèques à adresser à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

RIB : écrire à redaction@ripostelaique.com