Damien Tarel, Papacito, Damien Rieu : cette jeunesse qui humilie la gauche collabo

Quelle semaine les amis ! Inutile de faire de longs discours, les images parlent d’elles-mêmes. La gifle humiliante administrée par le jeune Damien Tarel, dans la Drôme, à Macron, a été condamnée par l’ensemble de la caste politicienne. Mais la France profonde s’est reconnue dans le geste de ce jeune homme, qui a vengé nos compatriotes de toutes les trahisons commises par ce Président depuis quatre ans.

Dans un autre registre, Papacito, qui avait fait une vidéo pleine d’humour, montrant que le logiciel pacifiste de la gauche ne marche pas face au terrorisme, pulvérise Jean-Luc Mélenchon, qui lui reproche de l’avoir menacé de mort, lui et les siens.

https://www.youtube.com/watch?v=IncxoYScNk0&t=1s

Et quel humour, quelle bonne humeur, quel sens de la formule, et quel sens de la provocation, chez ce jeune Gaulois d’origine espagnole, qui ose s’affirmer monarchiste et catholique, tout en expliquant que la guerre civile est inévitable, et qu’il vaut mieux s’y préparer…

Un autre Damien, Rieu, lui, a ridiculisé le garde des Sceaux, lors d’un échange où le Yéti est venu les provoquer, lui envoyant quelques vérités cinglantes à la face, qui font plaisir à entendre. C’est un grand moment où il trouve, systématiquement, la bonne réplique pour humilier le garde des Sceaux, surnommé le Yéti dans nos colonnes, qui, tel un bison furieux, revient systématiquement à la charge… pour se reprendre quelques vérités bien senties en pleine face !

Rappelons ce discours inoubliable de Damien, qui date de près de dix ans…

Et catastrophe pour Mélenchon, lors d’une manifestation qui affirmait lutter contre les idées d’extrême droite, au nom de la défense des libertés, il s’est fait enfariner par un homme qui se réclame des valeurs de la gauche, et accuse Méluche et les siens de les avoir trahies.

Jean-Luc Mélenchon enfariné en pleine manifestation « contre les idées d’extrême-droite » à Paris (MàJ : l’enfarineur placé en garde à vue)

Dans des registres différents, Damien Tarel, Damien Rieu, Papacito et l’enfarineur de Mélenchon incarnent une France qui ne veut pas mourir, et qui n’accepte plus la dictature idéologique d’une gauche qui trahit le pays et son peuple, et qui qualifie de « facho » quiconque ose lui dire ses quatre vérités.

C’est la révolte de la jeunesse contre la gauche collabo !

Avec eux, avec le collectif Némesis, avec les jeunes Identitaires, avec la candidature Zemmour, avec les militants du Rassemblement national, avec toute la réinfosphère, il est en train de se passer quelque chose, dans ce pays, qui ressemble à un sursaut français.

Sachons savourer ces moments où les collabos sont humiliés par des Gaulois !