200.000 euros pour la maîtresse Méluche et les époux Corbière et Hidalgo

Les politicards mondialistes et immigrationnistes, toujours plus nombreux, toujours plus nuisibles, osent reprocher aux Français leur abstention à ces élections. Certains les menacent même de rendre le vote obligatoire, et de passer au vote électronique, avec le résultat qu’on a connu aux États-Unis !

Il fut un temps, quand tout le monde avait du travail, en France, et que les usines étaient sur notre sol, où il y avait une maire et des conseillers municipaux, un conseiller départemental, des députés et des sénateurs. Rien d’autre, et cela marchait très bien.

Le chômage de masse ayant explosé, à cause de la politique libre-échangiste voulue par le dogme de l’Union européenne, il fallait donner du travail aux inutiles qui ne savent rien faire d’autre que de la politique politicienne, faite de magouilles, de calculs, de coups tordus, au service des appareils. Et bien sûr, ce sont les Français, déjà pressurés par les taxes et les impôts, qui devront payer ses strates supplémentaires de parasites.

https://data.iledefrance.fr/explore/dataset/indemnites-des-elus-du-conseil-regional/information/

Cela a commencé par les conseillers régionaux. On est certes passé, dans la précipitation, à 13 régions, à cause de Hollande, sous la pression de l’Union européenne, mais les frais de fonctionnement ont continué à exploser, et il faut donc nourrir à présent 1 758 conseillers régionaux, et surtout toute la mafia des copains et des coquins qui vont avec, avec les postes bidon, les associations parasites gavées de subventions.

Et puis, ils nous ont collé les députés européens, une excellente trouvaille, fort bien rémunérée. 79 députés, avec des attachés parlementaires qui font, eux aussi, bien vivre, sur la bête, les appareils politiques. Juste contre les intérêts de la France et de sa souveraineté !

Et puis ils nous ont collé les syndicats intercommunaux et les communautés de communes, avec des présidents et des vice-présidents, qui ont confisqué le pouvoir des maires, et grossi la bureaucratie. Et augmenté encore les dépenses !

Bref, au total, la France est championne du monde, avec 600.000 élus, dont beaucoup, contrairement aux élus municipaux de terrain, touchent de substantielles indemnités, pour des activités dont les Français ne ressentent pas trop l’utilité.

https://www.lamastreassociationrad.fr/nombre-delus-lautre-mille-feuille-francais/

Le pire est que les mondialistes, à tous les niveaux de responsabilité, savent par exemple que 70 % de nos compatriotes n’en peuvent plus de l’invasion migratoire et de ses conséquences quotidiennes sur l’islamisation de notre pays, l’insécurité, et la perte d’identité qu’ils constatent, de plus en plus, en France. Avec un rare mépris, tous ces élus, sauf ceux des mouvances patriotes, insultent grossièrement les Français, les qualifient de racistes et d’égoïstes, et continuent à leur imposer une population dont ils ne veulent pas.

Tout est résumé par cet exemple, qui confirme l’imposture que sont devenus, en France, des mots sacrés comme la démocratie et la République. Une caste parasitaire d’élus de partis qui sont devenus des mafias, impose sa dictature, par tous les moyens, au peuple français, avec l’alibi électoral pour mieux masquer l’arnaque. Et cette nomenklatura de bourgeois de gauche et de droite, d’accord à 95 % sur l’essentiel (immigration, islam, imposture climatique, dictature sanitaire, censure des réseaux sociaux pour les mal-pensants, judiciarisation du débat) vivent très bien sur la bête, avec nos sous. Loin se servir la République et les Français, ils se servent de leur mandat pour bien profiter du système.

L’exemple de ces élections régionales, qui viennent de se terminer, est éclairant. La gauche, et son trio de dégénérés Bayou-Pulvar-Autain, s’est pris une bonne gamelle. Mais près d’une cinquantaine d’entre eux vont siéger, bien planqués au chaud, pendant six années. Parmi eux, tous les parasites nuisibles écolos, les islamo-gauchistes Hamon et les Insoumis, et les socialauds pourris. Ils n’auront rien à foutre, étant dans l’opposition, que de faire semblant de siéger dans une ou deux commissions bidon, et de se réunir une fois par mois. Mais la place est bonne, et le retour sur investissement est juteux, pour les heureux élus.

Parmi ceux-là, trois exemples qui confirment que la lutte des places a remplacé la lutte des classes, pour cette gauche qui préfère les autres aux nôtres, mais qui n’oublie pas de se servir au passage.

On va retrouver Sophie Chikirou, retrouvée dans l’appartement de Méluche le fameux jour de la perquisition. On va retrouver l’épouse du député Alexis Corbière, l’ineffable Raquel Garrido, et l’époux du maire de Paris, Anne Hidalgo, Jean-Marc Germain. Ces trois personnes ont déjà postulé à des élections, sous leur propre nom, à plusieurs reprises, mais n’ont jamais été élues nulle part, car le peuple n’en veut pas ! Et bien, grâce aux listes collectives, où il est interdit de rayer un nom, les voilà bien au chaud, pour six ans, pour le plus grand bonheur de leurs conjoints réciproques, qui auront de quoi payer la femme de ménage et le jardinier des maisons de campagne !

Car, les mathématiques étant encore une science exacte, ces valeureux militants de gauche, sous la protection de leur conjoint célèbre, vont juste palper 2 722 euros X 12 X 6, ce qui fait près de 35.000 euros par an, soit 200.000 euros pour six ans, sans oublier les ordinateurs, les téléphones portables, les repas gratuits tous les midis et bien sûr les notes de frais exorbitantes, tant leur dévouement à la collectivité est sans limite.

https://data.iledefrance.fr/explore/dataset/indemnites-des-elus-du-conseil-regional/information/

Et combien, dans les autres régions, d’exemples semblables où les petits barons locaux casent leurs copains, leurs maîtresses ou leurs amants, et dilapident nos sous dans des projets à la godille, qui ne servent à rien pour le peuple.

Et le pire est que plus nous avons d’élus, moins les routes sont entretenues, plus c’est le bordel à l’école, moins il y a de sécurité, avec un Etat incapable de protéger les Français, mais plus il y a de radars et d’éoliennes, pour racketter les Français et détruire nos paysages ! Sans parler de la tyrannie sanitaire qui se prépare !

Si la tradition française demeure ce qu’elle est, en période où la dictature sanitaire va accélérer le chômage de masse et les faillites, il pourrait y avoir  un jour quelques têtes au bout des piques, ce qui, faut-il le rappeler à Mélenchon et aux siens, leur convient parfaitement quand ce sont celles de Macron ou Marine…