Les Français doivent gagner la guerre que leur a déclarée Macron

Même la police a dû admettre 114.000 manifestants, dans des dizaines de villes de France, un 17 juillet ! Du jamais vu, 3 jours après de premières manifestations spontanées, le 14 juillet, qui avaient réuni 19.000 manifestants, selon les chiffres de Darmanin.

Journée de manifestation dans toute la France contre la généralisation du « Pass sanitaire » (MàJ : Les organisateurs de la manif parisienne revendiquent 150.000 participants)

Ce régime pensait, après dix-huit mois d’inaction consternante de nos compatriotes, pouvoir enfoncer le coin définitif, en imposant la vaccination à l’ensemble de la population, de manière déguisée, et en multipliant, avec le passe sanitaire, le contrôle sur l’ensemble des Français. Et il voulait d’abord se faire la main sur les soignants. Macron se pensait celui qui, au service du Nouvel Ordre Mondial, allait montrer la voie à suivre à l’ensemble des mondialistes.

Le 12 juillet, après les annonces liberticides de Macron, nombreux étaient les Français qui avaient le moral dans les chaussettes. Mais le 14 juillet fut le jour du soubresaut nécessaire, et le 17 juillet fut le jour où tout redevint possible, avant le 24 juillet, qui pourrait être une nouvelle journée historique, avec des centaines de milliers de personnes, voire un million, dans toutes les rues de France.

Macron a déclaré la guerre au peuple, et il est soutenu par toute la clique qui, depuis dix-huit mois, ment aux Français. Les laboratoires pharmaceutiques et leurs obligés, les médecins de plateaux. Les journaleux haineux, qui salissent à qui mieux mieux les trop rares esprits libres. Toute la caste politicienne qui, depuis le début, abandonne nos compatriotes, les laissant seuls face à la dictature sanitaire.

Ils ont menti sur le nombre de morts, le confinement, les masques, le couvre-feu, et sur tout les interdits humiliants qu’ils nous ont imposés depuis mars. Ils nous ont interdit de nous soigner, et ont sali ceux qui préconisaient l’hydroxychloroquine, l’Ivermectine ou tout autre traitement, pour mieux imposer le vaccin et le passe sanitaire comme seules solutions, au prix de la perte de nos libertés les plus fondamentales. Pire, avec ce pseudo-vaccin, ces assassins jouent avec notre santé et notre avenir.

Comme lors du mouvement des Gilets jaunes, les masques tombent ! Ils ont bonne mine, les Onfray et son Front populaire, les Ménard et son Union des Droites, et tous ceux qui, pour mieux masquer leur peur, nous insultent et nous menacent, souvent de manière grossière. Leur haine et leur mépris de nos libertés, et de notre peuple, éclatent au grand jour, en même temps que leur rare stupidité.

La médaille d’or revenant sans conteste au gros sac Lechypre, qui a dit tout haut ce que les covidistes pensent, de moins en moins bas…

Nous ne les oublierons pas à l’heure des comptes, ainsi que ces 382 élus dont nous relevons soigneusement les noms, qui encouragent Macron à mettre fin à nos libertés, et à nous imposer le passe sanitaire et la vaccination obligatoire. Cela nous rappelle les pleins pouvoir votés au maréchal Pétain, dans un contexte où la France était occupé par l’envahisseur nazi…

https://francais.rt.com/france/88852-382-elus-locaux-ps-lr-appellent-soutenir-macron

En face, nous ne pouvons compter que sur la vraie Résistance, celle qui, depuis dix-huit mois, résiste au rouleau compresseur de la dictature sanitaire. Les médecins résistants, comme Raoult, Perronne, Fouché, Delépine, Joyeux, Henrion-Caude et tous ceux qui sont persécutés par l’Ordre des médecins. Réinfo-Covid et le remarquable travail effectué. Les réseaux sociaux résistants, avec le remarquable Richard Boutry, qui lance ce dimanche sa chaîne télé. Les sites de la réinfosphère, dont nous faisons partie, avec d’autres. Quelques trop rares politiques, comme Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau, Jean-Frédéric Poisson et Martine Wonner, députée, bête noire de l’ensemble de ses collègues. Sans oublier les avocats Di Vizio et Brusa, et les artistes comme Lalanne et Bigard.

Ces rassemblements du 17 juillet ne sont qu’une répétition générale. Il est tout à fait possible de mettre un million de personnes, en plein été, le 24 juillet prochain, dans les rues, pour échapper à la tyrannie sanitaire qu’ils veulent nous imposer et sauver ce qui nous est le plus cher au monde : nos libertés.

https://ripostelaique.com/macron-va-t-il-reussir-a-faire-manifester-1-million-de-gaulois-en-plein-ete.html

Comme le disait le remarquable avocat Fabrice Di Vizio, Macron a déclaré la guerre au peuple de Français, nous allons la lui faire, et la gagner !

Cette guerre, nous pouvons la gagner, si l’élan de la formidable mobilisation du 17 juillet se poursuit durant tout l’été.

Cette guerre, nous devons la gagner, si nous voulons sauver ce que nous avons de plus cher au monde : notre liberté.

Cette guerre, il nous faut la gagner, pour débarrasser au plus vite la France de Macron et de ses collabos.