Les enfants de Staline cherchent un pic à glace pour en finir avec Z

Il faut des références historiques, pour comprendre ce titre, que ne possèdent pas les crétins antifas qui hurlent tous que Zemmour est un fasciste, un antisémite, un nazi, un semeur de haine et un diviseur du pays, sans oublier le coup du mauvais juif.

Eric  Zemmour, lors de sa conférence de Nantes, a qualifié d’enfants de Staline les antifas, mais aussi tous ceux qui, par leurs propos ou leurs silences complices, cautionnent les manifestations et les appels à la violence qui se multiplient contre lui.

https://www.fdesouche.com/2021/10/30/eric-zemmour-a-nantes-les-francais-veulent-avoir-des-rapports-sains-dans-une-societe-homogene-entre-gens-civilises-tout-simplement-la-bretagne-nest-plus-epargnee-de-limmigration/

Toute la classe politique, toute la caste journalistique, tous les collabos de l’Etat profond, tous les mondialistes, multiplient matin, midi et soir des insultes, des menaces, des mensonges historiques, des amalgames malhonnêtes, contre celui qui va déclarer sa candidature dans quelques jours, nous n’avons pas l’ombre d’un doute, tant il est supérieur à l’ensemble de tous les médiocres qui postulent contre lui.

Cette vidéo de 1 h 20 minute nous le confirme, par la qualité des sujets qu’il traite, interrogé qu’il est par l’historien Reynald Secher, sur le Patrimoine, l’Identité, l’Education nationale ou la civilisation française.

Mais une étape a été franchie, ce week-end, à Nantes, avec des collages massifs d’affiches appelant ouvertement au meurtre d’Eric Zemmour. Un graffiti a également évoquer « un billet sur la tête d’Eric Zemmour », autre encouragement à payer celui qui oserait l’assassiner.

Mais des candidats à la présidentielle sont dans le même registre. La Dingo paraissait encore plus hystérique que d’habitude. Il paraît même qu’elle a cassé un verre, tant sa colère était grande.

Le marchand de miel était dans le même registre…

Le mongolo Poutou itou…

Sans parler du Yéti…

DupondMorettiZemmour.jpg

Ou de Méluche…

Ou donc des Antifas…

Les crétins demeurés qui manifestent et insultent Zemmour ignorent que, dans les années 1930, un certain Léon Trotski était l’homme à abattre pour les staliniens, qui, par ailleurs, multipliaient les assassinats politiques contre les militants de la IVe Internationale, fondée par le camarade Léon. Et ils parvinrent à leur fin le 21 août 1940, quand l’agent du Komintern Ramon Mercader, qui avait gagné la confiance des proches de Trotski, lui asséna un coup de pic à glace mortel sur le haut du crâne.

Trotskiassassine.jpg

81 ans plus tard, dans un registre différent, mais avec la même idéologie liberticide, Fabien Roussel, un des derniers staliniens d’Europe de l’Ouest, ose, toute honte bue, proposer d’adapter la loi Gayssot à la candidature d’Eric Zemmour, en interdisant à tout homme condamné par la justice pour incitation à la haine de postuler à la présidentielle.

Ben voyons, comme dirait Eric ! Reste que dans un climat où tout paraît possible, les salopards qui nous gouvernent sont bien capables, outre la multiplication de procès contre Eric Zemmour, de mettre aux voix cette proposition à l’Assemblée nationale, où, dans une touchante unanimité, tout le monde, de Marine aux Insoumis en passant par LR, la LREM, le Modem, les Verts, les socialauds et les cocos seraient capables de voter un tel amendement liberticide.

En tous cas, les choses sont claires, ils rêvent tous d’assassiner Eric Zemmour, d’abord politiquement, en le mettant hors d’état de nuire à leurs intérêts par tous les moyens, y compris les pires.

Reste que cela se verrait quand même beaucoup, et que le peuple, lui, est derrière Eric, tous les jours un peu plus…