Si les Français étaient courageux, Zemmour serait élu au premier tour

Ce titre se veut provocateur, à une époque où, selon les sondeurs officiels, Eric Zemmour n’a aucune chance d’être au deuxième tour, et donc d’être élu président de la République, quoi qu’il affirme, avec une confiance stupéfiante, qu’il est certain d’être encore en course le soir du 10 avril, et d’être opposé à Emmanuel Macron.

Une thèse confirmé par des sondages particuliers, appelés Qotmii, qui, eux, ont longtemps donné Eric Zemmour en tête du premier tour, devant Emmanuel Macron, avant que les événements d’Ukraine ne changent momentanément la donne.

Est-il possible, quand on voit la ferveur des meetings d’Eric Zemmour, la mobilisation qu’il sait susciter sur le terrain, les 120.000 militants de Reconquête recrutés en trois mois, les nombreux ralliements de responsables et d’élus LR et RN, qu’Eric plafonne malgré entre 10 et 12 % dans les sondages ? Rappelons-nous qu’aux Etats-Unis, où Donald Trump a gagné l’élection, avant le bourrage d’urne massif dans les Etats démocrates, tous les sondages le donnaient largement battus par Jo Biden.

Au-delà des sondages, il suffit de regarder les grands thèmes développés, dans un programme très complet, par Eric Zemmour, pour constater que si les Français votaient ce qu’ils pensent vraiment, entre 60 et 70 % d’entre eux voteraient pour le fondateur de Reconquête, et qu’il n’y aurait qu’un seul tour des présidentielles.

https://programme.zemmour2022.fr/

En dehors des 8 % d’électeurs musulmans, et des 25 % de dégénérés congénitaux qui continuent à voter pour le raciste Jadot, pour le traître Mélenchon, pour le stalinien Roussel, pour la Dingo Hidalgo ou pour les derniers trotskistes d’Europe de l’Ouest Poutou et Artault, tous les Français normaux se retrouvent derrière les fondamentaux du programme d’Eric Zemmour.

60 % des nôtres veulent que la France reste la France, et que notre civilisation ne soit pas remplacée par celle des soldats d’Allah.

60 % des nôtres pensent que l’islam n’est pas compatible avec la France.

60 % des nôtres veulent que la sécurité revienne partout en France, et que femmes, enfants, anciens, les plus vulnérables, et même les hommes, cessent de risquer la mort pour avoir été au mauvais endroit au mauvais moment.

60 % des nôtres veulent que leurs enfants vivent et travaillent au pays, et que l’industrie revienne en France.

60 % des nôtres veulent une école où la discipline règne, et où on apprend à lire, écrire et compter, plutôt que de sauver la planète et accueillir le migrant.

60 % des nôtres veulent une police et une gendarmerie qui ont des ordres clairs pour mettre hors d’état de nuire les racailles et les voyous, et cessent d’importuner les honnêtes gens.

60 % des nôtres veulent une justice impitoyables avec les délinquants multi-récidivistes, en non pas des juges idéologues qui trouvent toujours des excuses aux criminels.

60 % des nôtres veulent qu’on vire les étrangers délinquants, et qu’on mette fin à l’accueil sans limite des envahisseurs, venus d’Afrique.

60 % des nôtres veulent que le travail soit récompensé, et que les fainéants et les profiteurs ne vivent plus de l’assistanat, payé par ceux qui bossent.

60 % des nôtres en ont marre des technocrates de Bruxelles, et veulent une France qui a les moyens d’être souveraine et indépendante.

60 % des nôtres veulent entendre un discours rendant aux Français la fierté de leur pays, alors qu’on leur impose en permanence un discours de repentance depuis 40 ans.

60 % des nôtres en ont marre des lubies des écolos, des éoliennes et de la dictature des citadins contre les gens du terroir.

60 % des nôtres en ont marre de payer des impôts toujours plus lourds, quand l’Etat les protège de moins en moins, utilisant cette manne pour payer des planqués inutiles et l’immigration.

60 % des nôtres en ont marre d’attendre des semaines pour avoir un rendez-vous médical, et de constater que les soins dentaires et oculaires sont peu remboursés, quand les étrangers profitent de la gratuité des soins grâce à l’AME.

60 % des nôtres, dont les 38 millions d’automobilistes, en ont marre d’être rackettés par le prix de l’essence, le prix des parkings, les radars, fixes ou mobiles, et de risquer de perdre leur permis à tout moment.

60 % des nôtres sont amoureux de la liberté d’expression, et en ont marre de la dictature des ayatollahs de la bien-pensance, payés par nos sous.

60 % des nôtres ne supportent plus les journaleux propagandistes, notamment dans le service public, et rêvent d’une information pluraliste.

60 % des nôtres rêvent d’avoir les moyens de se défendre, s’ils sont attaqués chez eux, et ne supportent plus que des Français se retrouvent en prison de longues années pour avoir défendu leurs biens, contre des voleurs, la plupart du temps issus de l’immigration.

Nous avons tous entendus, autour de nous, dans des réunions amicales ou familiales, des Français tenir ce type de discours de bon sens. Et pourtant, nous avons que nombre d’entre eux, par lâcheté ou conformisme, par peur de la diabolisation et des ruptures, préfèrent voter pour ceux qui leur imposent le contraire de ce qu’ils souhaitent réellement.

Entre le 16 mars et le 8 avril, Eric Zemmour a mobilisé toutes ses équipes, avec l’objectif de tenir 100 meetings, soit 4 par jour.

https://www.zemmour2022.fr/les-100-meetings-de-la-reconquete

Cela sera-t-il suffisant pour convaincre ceux qui pensent comme lui, et qui tiennent à l’avenir de la France, de démentir les sondages, et de provoquer, par la présence d’Eric au deuxième tour, prélude à sa nécessaire victoire, le séisme nécessaire pour sauver le pays.

Impossible n’est pas Français, est-il écrit sur les affiches d’Eric Zemmour. Nos compatriotes vont-ils être capables de déjouer les pronostics, et de voter enfin pour leurs intérêts, ceux de leurs enfants et petits-enfants, et surtout, surtout, pour ceux de la France.

Réponse à 20 heures, dans trois semaines…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*