Votons Marine, pour virer Macron, soutenu par tous les islamo-collabos

Les premiers résultats sont tombés. Nous évitons le cauchemar d’un affrontement entre les deux mondialistes lèche-babouches Macron et Mélenchon. Ouf ! Nous aurons un 2e tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui distancent Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième, et Eric Zemmour, qui est loin d’atteindre les scores que nous espérions.

De nombreux Français auront du mal à croire que le président sortant puisse frôler les 30 %, alors qu’il est haï par une énorme majorité de Français, et qu’Eric Zemmour puisse être sous les 8 %, alors qu’il a suscité, partout où il est passé, un engouement qu’aucun autre candidat n’a provoqué. Mais, malgré toutes les questions que ce résultat pose, nous intégrons le résultat, et raisonnons en fonction de lui.

Riposte Laïque, de par la proximité de ses thèses avec le discours d’Eric Zemmour, a soutenu dès le départ la candidature de l’ancien chroniqueur de CNews, et a mis toute la force du site à son service.

Eric a été au centre de cette campagne, et parce qu’il était différent de tous les autres candidats, et qu’il émettait un verdict clair sur la situation de notre pays, notamment la nécessité de lutter contre le Grand Remplacement et l’islamisation de notre pays, il a été la cible du système.

Notre fondateur Pierre Cassen, co-auteur d’un livre avec Jacques Guillemain, « 2022, Zemmour aura le dernier mot », avait expliqué, dans cet article très complet, la nature du véritable coup d’Etat qu’Eric a subi, tout au long de cette campagne.

Le coup d’Etat orchestré contre Eric Zemmour sera-t-il victorieux?

Force est de reconnaître, en réponse à la question de Pierre, que ce coup d’Etat a été victorieux. Pour autant, grâce au candidat que nous avons soutenu, les thèmes de cette campagne, malgré la perturbation de la guerre russo-ukrainienne, ont été imposés par Eric Zemmour : Grand Remplacement, islamisation, reconquête.

Grâce à lui, quelque chose est né, une vraie opposition s’est structurée, des meetings exceptionnels ont eu lieu, une graine a été semée, et elle va pousser, bousculant la cuisine des vieux appareils qui se partageaient le gâteau, en veillant à exclure Marine Le Pen et son parti.

Nous assumons avoir tenu des propos durs contre Marine Le Pen, parce que certaines de ses positions, au nom de la dédiabolisation, nous indignaient, et étaient ressenties comme autant de trahisons.

Pour autant, une opportunité apparaît. Macron est diminué par un ensemble de scandales qui éclaboussent la fin de son mandat, et notamment les cabinets conseils, et principalement McKinsey. Ecoutez et faites circuler cette formidable vidéo de Sebastien Recchia, époux de l’avocate Viriginie de Araujo-Recchia, sequestrée 60 heures par le régime Macron-Darmanin.

Sébastien Recchia : Bonjour Monsieur le Président !

C’est Marine qui a cristallisé le vote utile contre un président haï par les Français, qu’il méprise.

Par ailleurs, comment ne pas se réjouir devant le fiasco de Valérie Pécresse, de Jadot, d’Hidalgo, de Roussel et de toute cette gauche mondialiste dégénérée. Notons que ces collabos, à peine une heure après les résultats, se soumettent au candidat du mondialisme, et appellent à voter pour lui, tout comme Mélenchon, de manière déguisée.

Nous avons donc quinze jours pour limiter les dégâts, avec la présence de la présidente du RN, même si cela sera davantage le vote de la raison que celui du coeur.

Donc, le 24 avril, pas une voix ne devra manquer à Marine Le Pen, pour virer le candidat du camp mondialiste.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*