Burqini à Grenoble : un nouveau recul de la France devant l’islam

La France continue de reculer devant l’islam. Après que nos compatriotes aient accordé leurs voix à 68 % d’islamo-collabos au premier tour, et seulement à 32 % de patriotes sincères (Zemmour, Macron, Dupont-Aignan), manquant de provoquer un deuxième tour Macron-Mélenchon, qui se partagent l’intégralité du vote musulman, une nouvelle étape va être franchie, cette semaine à Grenoble.

Le maire islamo-gauchiste Eric Piolle, surnommé, on se demande pourquoi, Piolle Pot, lécheur de babouches notoire, va donc faire voter son conseil municipal, réélu par les habitants de sa ville, pourtant de plus en plus transformée en Chicago, pour l’autorisation du burqini islamique dans les piscines municipales. Cela va se faire avec la complicité de toute la collabosphère.

D’abord, le régime de Macron, si prompt à légiférer ou à pondre des ordonnances en cas de crise sanitaire, laisse faire. Donc il est complice.

Ensuite, la gauche, qui nous racontait que la laïcité faisait partie de son socle idéologique, Rachid Mélenchon en tête, a tout abandonné de ses valeurs fondatrices pour courir après le vote musulman.

Enfin, les féministes gauchistes dégénérées, qui devraient être en première ligne de ce combat, pour protéger Mila, mais surtout les jeunes filles nées en France qui attendent que notre pays les protègent contre l’offensive islamiste, sont au mieux aux abonnées absentes, au pire du côté des musulmanes grenobloises d’Alliance Citoyenne.

L’offensive islamiste contre la France se poursuit donc. En 1989, ils imposaient le voile dans nos écoles. En 2000, grâce à la complicité de Martine Aubry, apparaissaient les piscines réservées à certains horaires, aux seules femmes musulmanes. Depuis, les voiles, les mosquées, les attentats, les boucheries halal, les agressions quotidiennes, souvent au couteau, les émeutes, se sont multipliés.

Ceux qui s’y opposaient ont été diffamés, insultés, nazifiés, trainés devant les tribunaux.

L’étape suivante, en toute logique, est donc cette nouvelle agression, permise par la complicité de Piolle et de tous les collabos, de l’islam contre la France.

Cela va commencer à Grenoble, et s’étendra dans toutes les piscines de France et de Navarre.

Jusqu’à ce que les Français cessent de voter comme des collabos…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*