Ni pardon ni oubli pour les collabos, seulement toute notre haine…

Il est parfois des textes magnifiques, qui vous laissent sous le charme, tant par le contenu que par la diction et l’intonation de celui qui parle.

C’est le cas du message laissé par Sébastien Recchia à ceux qu’il appelle les collabos de la Macronie.

L’homme sait de quoi il parle. Son épouse, l’avocate Virginie de Araujo-Recchia, a passé 60 heures en garde à vue, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle. Son crime : elle défendait les non-vaccinés et était très impliquée dans le combat contre la dictature sanitaire, aux côtés notamment de l’avocat allemand Reiner Fuellmich.

60 h de GAV pour Virginie : Macron l’acculé veut terroriser ses détracteurs

Donc, selon le vocabulaire macroniste, c’était une conspirationniste, qui, en outre, aggravait son cas en étant l’avocate de militants très engagés contre la destruction de la France orchestrée par Macron et ses collabos.

Écoutez ce sublime texte de Sébastien Recchia, qui ne s’adresse qu’aux covidistes collabos, qu’ils soient ministres, députés, médecins de plateaux ou journalistes, à qui il promet l’enfer.

Et élargissons-le à tous les collabos qui ont occasionné l’invasion migratoire, l’islamisation de notre pays, la crise énergétique, et ceux qui nous ont collé dans la guerre Russie-Ukraine, avec des conséquences catastrophiques pour l’avenir de notre pays.

Et là, il y en a un paquet, à commencer par Macron, mais aussi par tous les politicards immigrationnistes, les islamo-collabos, les Insoumis, les écolos, les socialauds, les cocos, les gauchos, les associations à migrants, les antiracistes, les syndicats traîtres, les enseignants laveurs de cerveaux, les universitaires wokistes, les journaleux propagandistes, les juges pourris…

Collabos.jpg

Journalistes-bobos.jpg

Murdesislamocollabos.jpg

 

Tchoislamocollabos.jpg

Cela en fait une belle brochette de collabos, et, le jour du jugement dernier, pour eux également, il n’y aura ni oubli ni pardon.

Ils pourront compter sur notre haine pour les récompenser pour l’ensemble de leur oeuvre !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*